En direct

Et de 1 000 MW éoliens terrestres installés pour GDF Suez

Correspondance particulière en Normandie - Enerpresse |  le 04/01/2012  |  Energies renouvelablesCalvadosFrance Seine-Maritime

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energie
Energies renouvelables
Calvados
France
Seine-Maritime
Valider

Gérard Mestrallet, le p-dg de GDF Suez, ne s’est pas déplacé par hasard à Guerville-Melleville en Seine-Maritime pour inaugurer un parc éolien. C’est en effet sur cette plate-forme d’une capacité installée de 12 MW qu’a été récemment mis en production le millième MW installé du groupe.

Propriété de la Compagnie du Rhône ou CNR, filiale de GDF Suez et dont le p-dg, Yves de Gaulle, était également présent, le parc est doté de 5 aérogénérateurs. Il produira pour un investissement d’environ 15millions d’euros quelque 28 000MWh par an, soit la consommation électrique de 10 000 foyers, hors chauffage.
A l’occasion de l’inauguration, Gérard Mestrallet a réaffirmé «l’engagement et de l’ambition de GDF Suez dans les énergies renouvelables, et sa volonté de développer des projets énergétiques, économiques et environnementaux au coeur des territoires».
Le p-dg a également évoqué les objectifs du groupe, déjà leader national dans la spécialité avec 16% des parts de marché, en matière d’éolien terrestre : disposer de 2 000 MW installés en 2016 dans l’Hexagone.

L’occasion était belle aussi pour G. Mestrallet, Guerville-Melleville se situant à une cinquantaine de kilomètres du Tréport, de rappeler les ambitions du groupe en matière d’éolien offshore, notamment en Haute-Normandie, une région où le groupe est déjà présent avec 2 750 salariés et où il nourrit de grandes ambitions : «GDF Suez est candidat à l’exploitation de parcs éoliens en mer en France avec la volonté de développer cette spécialité et de créer une filière industrielle compétitive, durable et créatrice d’emplois en France.

Le groupe s’est ainsi associé à Vinci pour créer un consortium et répondre à l’appel d’offres lancé par le gouvernement français, pour l’implantation en mer de 3 000MWéoliens d’ici 2015. Ce consortium travaillera avec deux partenaires industriels majeurs, qui fourniront des éoliennes offshore sur des zones spécifiques. Il s’agit d’Areva pour les zones de Dieppe-Le Tréport et Fécamp en Seine-Maritime, et de la zone de Courseulles-sur-Mer dans le Calvados. Le second partenaire est l’allemand Siemens pour la zone de Saint-Brieuc dans les Côtes d’Armor».
S’estimant bien armé pour ces appels d’offre, le p-dg a mis en exergue le savoir-faire de son entreprise dans l’éolien en mer : «déjà impliqués dans 30 projets de ce type en Europe, nous disposons d’une expérience reconnue depuis plus de 10 ans avec nos filiales spécialisées, telles Ineo, Fabricom et Tractebel Engineering, qui apportent des réponses à toutes les étapes des projets éoliens offshore, depuis les études préparatoires jusqu’à l’exploitation et la maintenance».

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'instrumentation et la mesure en milieu nucléaire

L'instrumentation et la mesure en milieu nucléaire

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

Date de parution : 04/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil