En direct

Essonne Un nouveau quartier pour Massy

sylvia maric |  le 21/02/1997  |  LogementstransportArchitecture

- Le futur pôle des Gares se développera sur une superficie de 150 ha. - Les gares SNCF et RATP seront reconstruites. - Ce projet est estimé à 250 millions de francs.

« A Massy, nous sommes champions du monde des ZAC », plaisante Vincent Delahaye, maire de cette commune de 40 000 habitants, placée à l'un des trois points stratégiques de l'interconnexion des TGV en Ile-de-France. Le conseil municipal vient en effet d'entériner le dossier de réalisation de la ZAC Vilmorin... la seizième de la commune. Avec trois autres opérations d'aménagement (les ZAC Place-Victor-Basch, Chemin-des-Femmes no 1 et Carnot-Gare TGV, toutes aménagées par la Semmassy), elle constitue l'assise du futur pôle des Gares, qui se développe sur une superficie de 150 ha, de part et d'autre du réseau ferroviaire avec les gares du RER B et du TGV, à l'est, et du RER C, à l'ouest.

Des charges foncières élevées

Située à l'ouest du faisceau ferré, la ZAC Vilmorin, entièrement dévolue au logement, a donné lieu à un concours d'urbanisme remporté par DLM et Bauwens. Sur les 51 000 m2 de planchers prévus, 16 000 m2 sont d'ores et déjà disponibles (5 000 m2 pour des maisons de ville et 11 000 m2 pour des logements collectifs). Les opérations débuteront au premier semestre 1997.

De l'autre côté des voies, la ZAC Place-Victor-Basch se trouve à l'articulation du futur pôle des Gares et du centre-ville de Massy. D'une superficie de 4,75 ha, elle a pour vocation d'être une ouverture sur la ville : 15 200 m2 sont affectés au logement, et 7 000 m2 aux bureaux. Travail et Propriété y lance une première tranche de logements sociaux de 3 200 m2 pour laquelle le permis de construire vient d'être délivré.

A côté, la ZAC Chemin-des-Femmes no 1 (2,4 ha) est totalement affectée aux bureaux, services et activités. Elle accueille déjà un hôtel Mercure, la bourse du travail et un programme de bureaux « L'Odyssée ». Un investisseur hollandais, la SNC Ruspo/Frabat, dispose de 16 000 m2 à 18 000 m2 disponibles immédiatement. A moyen terme, la Semmassy commercialisera 4 000 m2 supplémentaires.

Enfin, la ZAC Carnot-Gare TGV (10,45 ha), se caractérise par sa configuration linéaire puisqu'elle suit le tracé de la ligne souterraine du TGV. Les emprises prévues pour les bureaux, activités, équipements et services se trouvent pratiquement au pied des gares. Les programmes pourront se développer sur 20 000 m2 à 30 000 m2 Shon d'un seul tenant, le long de l'avenue Carnot et au-dessus du caisson TGV et du parcotrain existant. Le total des opérations avoisinera les 52 000 m2 Shon. Les zones d'habitat se développeront aux extrémités nord et sud de la ZAC, en unités ne dépassant pas 4 000 m2.

France Construction (filiale de Bouygues) est propriétaire de 26 000 m2, dont 7 000 m2 dévolus à un programme de bureaux, intégré dans l'ensemble de logements. Une première tranche de logements sociaux (3 000 m2) sera lancée au printemps, le permis de construire étant déjà obtenu.

Autre promoteur, Féréal (groupe George V) vient de signer une promesse de vente pour la réalisation de 4 000 m2 de logements en accession à la propriété.

Le prix des charges foncières dans le pôle des Gares reste élevé : 1 900 francs HT le mètre carré Shon de bureaux et 1 600 francs HT le mètre carré sur la ZAC Vilmorin. Le maire refuse de tirer les prix vers le bas. « Les ZAC coûtent cher à la ville, mais les tarifs sont toujours négociables », déclare-t-il.

Déplacement des gares en 1999

Ces quatre opérations d'aménagement entourent la plate-forme d'échanges multimodale, élément de liaison du pôle des Gares. Il est prévu de déplacer les gares SNCF et RATP existantes pour les rapprocher de la gare TGV, et de construire une nouvelle passerelle enjambant le réseau ferré pour les relier.

Jean-Marie Duthilleul, l'architecte de la SNCF, assurera la coordination de ce projet afin de garder une cohérence à l'ensemble. La Semmasy en est l'aménageur, et la maîtrise d'oeuvre a été confiée aux architectes et aux bureaux d'études de la SNCF et de la RATP, sous l'égide du Syndicat des transports parisiens.

Le chantier, d'un montant de 250 millions de francs, devrait débuter en 1999.

PHOTO:Le futur pôle des Gares s'articulera autour de quatre ZAC et d'une plate-forme d'échanges multimodale.

Commentaires

Essonne Un nouveau quartier pour Massy

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur