En direct

Essonne Priorité à l'investissement dans le budget 1997

le 10/01/1997  |  Finances localesEducationEtatEssonneCollectivités locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Finances locales
Education
Etat
Essonne
Collectivités locales
Valider

-Initialement prévu le 18 décembre, le vote du budget primitif 1997 du département de l'Essonne n'est finalement intervenu que trois jours plus tard, faute de quorum suffisant lors de la première séance. Il a été voté à l'unanimité des présents (23 voix sur 23) alors que le département compte 42 conseillers généraux. Le Code des communes prévoit en effet que de nouvelles délibérations votées de plein droit trois jours plus tard que la précédente réunion ne nécessitent pas de quorum.

D'un montant de 5,15 milliards de francs (dont 1 milliard d'opérations financières neutres), ce budget se caractérise par une progression sensible des crédits de paiement (hors service de la dette pour emprunts et subventions en annuités) qui passent de 948 millions à 1,096 milliard (+ 15,6 %) et par une légère augmentation des autorisations de programmes qui s'élèvent à 1,075 milliard de francs ( + 6,4 %) (1). « Avec une enveloppe en AP de près de 1,1 milliard de francs, le secteur du bâtiment et des travaux publics, largement touché par la crise économique actuelle, mais aussi grand pourvoyeur d'emplois, sera fortement sollicité, a déclaré Xavier Dugoin, président du conseil général. Cet effort d'investissement participera à la reprise économique que nous appelons de tous nos voeux. »

Les principaux postes d'investissement concernent la voirie et les collèges. Les crédits affectés à la voirie s'élèvent à 282 millions de francs ( + 12,2 %). Ils seront essentiellement consacrés au développement des réseaux (94 millions), avec notamment la réalisation de la déviation de Gometz-la-Ville/Gometz-le-Châtel et de l'échangeur du Coudray-Montceaux, aux aménagements de sécurité (77,3 millions) et à la conservation du patrimoine (46,6 millions). L'enveloppe attribuée aux collèges passe de 302 millions à 270 millions de francs. Cette diminution traduit le terme de la réalisation du programme exceptionnel de travaux dans les collèges qui devrait être complètement financé en 1998. En 1997, il sera doté de 168 millions. Le gros entretien bénéficiera de 91 millions de francs.

Forte augmentation des subventions aux communes

Pour leur part, les dépenses d'investissement indirectes (subventions aux communes) augmentent fortement : de 232 millions à 358 millions. Le secteur de l'eau et de l'environnement mobilisera cette aide financière à hauteur de 170 millions, et une enveloppe de 50 millions sera consacrée à la politique de la ville.

Cet effort en faveur de l'investissement, alors que les dépenses de fonctionnement progressent de 4,9 %, devrait se traduire par une hausse limitée des taux de la fiscalité. Selon le président du conseil général, elle ne devrait pas dépasser 4 %.

--(1) Les dépenses d'investissement totales s'élèvent à 2,28 milliards de francs : 1,095 milliard de francs de crédits de paiement, 38 millions pour les subventions en annuités, 152 millions pour l'amortissement de la dette pour emprunts et 1 milliard pour les opérations financières qui sont équilibrées en recettes et en dépenses.

TABLEAU : REPARTITION EN AUTORISATIONS DE PROGRAMMES DES DEPENSES D'INVESTISSEMENT par Secteur de compétence et en millions de francs

Source : Conseil général de l'Essonne

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur