En direct

Essonne Budget 2009 : le conseil général maintient son effort d’investissement

le 10/04/2009  |  EssonneFrance entièreFinances localesFiscalitéTravaux sans tranchée

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Essonne
France entière
Finances locales
Fiscalité
Travaux sans tranchée
Collectivités locales
Etat
Valider

«Pour lutter contre la crise, le budget 2009 de l’Essonne se compose d’un volet défensif – un bouclier social pour aider les habitants – et d’un volet offensif de soutien à l’investissement pour relancer l’économie et l’emploi », explique Michel Berson, président du conseil général de l’Essonne. Voté le 23 mars, le budget primitif 2009 s’élève à 1,22 milliard d’euros (hors opérations d’ordre) (1).

Des crédits logement en hausse

Certaines recettes comme les droits de mutation diminuent : 140 millions en 2009 contre 148,2 millions en 2008. Et même si l’heure est à l’austérité (9 % d’économie sur la vie des services), les dépenses de fonctionnement augmentent de 4,2 % (913,1 millions).

Par ailleurs, les manques à gagner sur les transferts de compétences de l’Etat, qu’il ne compense financièrement qu’en partie (29,1 millions), et le remboursement de la taxe professionnelle plafonnée à 3,5 % de la valeur ajoutée (19,7 millions) conduisent à une hausse de la fiscalité : 3,5 % pour les taxes sur les ménages et 5,2 % pour la taxe professionnelle.

Dans ce contexte, le conseil général maintient son effort d’investissement à 307,4 millions (306 millions en 2008). « Nous allons faire en sorte que les dépenses d’investissement effectivement réalisées atteignent 240 millions d’euros contre 228 millions en 2008. En ce sens, c’est un budget de relance volontariste », explique Francis Chouat, vice-président chargé des finances. Le recours à l’emprunt est fixé à 135 millions d’euros.

Les infrastructures de transports sont dotées de 93,2 millions (  5 %) répartis entre les transports collectifs (36,7 millions,  16,5 %) et la voirie (56,5 millions,  4,1 %). Les crédits alloués aux collèges restent stables à 49,7 millions. D’autres secteurs voient leur dotation augmenter : l’aménagement des communes avec 41,4 millions, soit un doublement des crédits en deux ans, ou la recherche avec 18,7 millions (  26,3 %) dont 3,4 millions pour l’achèvement de l’Institut de biologie d’Evry.

Le grand gagnant : le logement social

Enfin, le logement social apparaît comme le grand gagnant des investissements avec 22 millions d’euros (  83,3 %). Ces crédits permettront d’accélérer ou lancer la réalisation de programmes portant sur 4 400 logements en 2009. De même que la rénovation urbaine, dont l’enveloppe en faveur des quartiers « politique de la ville » de 37 communes du département, passe de 6,1 millions à 14,6 millions.

(1) En 2008, le conseil général avait présenté son budget en y incluant les opérations d’ordre. D’où un montant de 1,517 milliard. A périmètre constant, le budget 2009 s’élèverait à 1,16 milliard d’euros.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur