Economie

ERDF augmente ses investissements en Rhône-Alpes/Bourgogne

Mots clés : Electricité

Près de 400 millions d’euros seront investis pour l’entretien, le renouvellement et le développement du réseau de distribution de l’électricité en région Rhône-Alpes. Pour accompagner son développement, ERDF prévoit également de recruter 264 personnes cette année, principalement en alternance.

En Rhône-Alpes et en Bourgogne, ERDF va investir cette année 392 millions d’euros. Des investissements qui visent à accompagner le développement des territoires, à fiabiliser et sécuriser l’alimentation électrique et à maintenir le réseau. « Dans notre région, nous installons 1350 km de lignes nouvelles chaque année principalement en souterrain ou en technique discrète », souligne Jacques Longuet, directeur interrégional Rhône-Alpes et Bourgogne d’ERDF.
La maintenance des réseaux existants occupe une part importante des investissements : enfouissement des lignes, élagage ou abatage pour limiter les incidents, maintenance préventive (33 millions)…
Le département de l’Ardèche, régulièrement impacté par des aléas climatiques, bénéficiera d’investissements supplémentaires d’un montant de 7 millions d’euros, destinés à l’enfouissement et à la modernisation des lignes électriques principalement.

 

Sécuriser les postes sources

 

Elément central du réseau de distribution de l’électricité, les postes sources permettent d’abaisser la tension en vue d’alimenter en énergie les clients présents sur un secteur géographique donné. « Nous  nous attachons également à fiabiliser et à sécuriser nos postes sources, souligne Jacques Longuet. Ce programme d’investissement, de 20 millions d’euros sur cinq ans, concerne 71 postes dans les zones denses urbaines ». Parmi ces 71 postes, onze grands chantiers de création ou de modernisation de« postes sources » seront conduits par ailleurs comme la création d’un poste source pour renforcer l’alimentation de l’Ouest Lyonnais ou la création d’un poste source aux Saisies (Savoie).

 

Intégrer de nouvelles recrues

 

Fort de ces développements, les effectifs de l’entreprise croissent d’environ 1% par an. Des recrutements qui vont également permettre de remplacer les départs à la retraite qui vont s’accélérer dans les prochaines années. « Nous allons effectuer 264 embauches cette année et accueillons le même nombre de jeunes en alternance au sein de nos équipes, précise Jacques Longuet. L’entreprise travaille également sur un projet d’intégration de jeunes éloignés de l’emploi, en partenariat avec des associations d’insertion comme Nes&Cité.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X