En direct

Equipements parasismiques : au Japon, la fraude aux données prend de l’ampleur
Le Japon (ici Tokyo) subit environ 20% des secousses sismiques les plus fortes au monde. - © eyetronic - stock.adobe.com

Equipements parasismiques : au Japon, la fraude aux données prend de l’ampleur

Florent Maillet, avec AFP |  le 24/10/2018  |  BâtimentConstruction parasismique

Nouveau scandale sur les équipements parasismiques au Japon : l'un des principaux fabricants, la compagnie tokyoïte KYB, a reconnu que les données de certains de ses produits, des amortisseurs à huile permettant d'absorber les chocs, avaient été falsifiées. La Tokyo Skytree, qui culmine à 634 mètres, pourrait en avoir été équipée.

L’affaire défraye la chronique au Japon. Une entreprise du pays, fabricant des équipements destinés à protéger les bâtiments des séismes a reconnu avoir falsifié les données de certains de ses produits, ont indiqué les autorités ce mardi 23 octobre 2018, une semaine après la révélation d'une fraude similaire par une société de Tokyo. Cette falsification visait à rentrer dans les clous normatives.

La branche de Kawakin Holdings en charge de la production d'amortisseurs à huile, ces structures qui permettent d'absorber les chocs des tremblements de terre, a falsifié des données sur ses produits mis en place dans 93 infrastructures scolaires et bâtiments du gouvernement, a indiqué le ministère des Infrastructures.  "Je m'excuse profondément d'avoir provoqué des inquiétudes et des problèmes", a expliqué à des journalistes Shinkichi Suzuki, président de Kawakin.

Le précédent KYB

Le ministère a ordonné à l'entreprise de changer immédiatement les pièces concernées et d'enquêter sur l'origine des falsifications. L'entreprise dévoilera les noms des bâtiments concernés après avoir recueilli l'accord de leurs propriétaires.

Cet aveu intervient après que la société KYB a admis avoir falsifié les données de milliers de ses amortisseurs à huile installés dans le pays.Les amortisseurs à huile - ou absorbeurs de chocs - s'intègrent dans un système complexe dont sont équipés de nombreux bâtiments japonais, dans le cadre de la préparation aux séismes.

Equipement vital


Un équipement vital pour ce pays, qui subit environ 20% des secousses sismiques les plus fortes au monde. Le Japon améliore constamment ses techniques depuis le tremblement de terre de Kobe, qui avait causé la mort de 6400 personnes en 1995. Des dizaines de personnes sont mortes après un puissant séisme de magnitude 6,6 sur l'île d'Hokkaido (nord) le mois dernier, qui a entraîné des glissements de terrain et des effondrements de maisons.

Ces dernières années, les entreprises japonaises ont été éclaboussées par toute une série de défaillances de contrôle de qualité et de gouvernance. Le bâtiment n’est pas le seul concerné. L'automobile a aussi connu son lot de scandales, avec Takata et ses airbags, Mitsubishi Motors, Nissan ou, encore, Subaru. Dans d'autres secteurs, il y a eu les cas Mitsubishi Materials, Toray ou, encore, Kobe Steel.

Commentaires

Equipements parasismiques : au Japon, la fraude aux données prend de l’ampleur

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur