En direct

EQUIPEMENTS ENERGETIQUE ET MATERIELS FERROVIAIRES Alstom en ligne avec ses objectifs de rentabilité

JEAN-MICHEL GRADT |  le 04/06/1999  |  SantéEnergieEntreprisesRéglementationTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Santé
Energie
Entreprises
Réglementation
Technique
Environnement
Paris
International
Europe
Matériel de chantier
Développement durable
Valider

Le 26 mai dernier, à Paris, Pierre Bilger, le P-DG d'Alstom, a annoncé pour l'exercice 1998/1999 clos au 31 mars un chiffre d'affaires de 92,23 milliards de francs (-1 %) pour un résultat net consolidé de 1,98 milliard de francs, en progression de 32 % par rapport aux chiffres pro forma 1997/1998 (mais inchangé par rapport aux chiffres réels). Cette augmentation est due notamment à l'intégration au périmètre des sociétés Cegelec, Sasib (Italie/Etats-Unis) et Wessex Traincare (Royaume-Uni), acquises en 1998. Alstom, malgré la crise en Asie, a enregistré, un niveau record de commandes, à 138 milliards de francs.

Alstom, qui vise une rentabilité de 6 % de marge opérationnelle en 2001-2002, a dégagé une marge de 5 % en 1998/99, en phase avec ses objectifs. « L'amélioration continue de la rentabilité demeure notre objectif principal », a rappelé Pierre Bilger. Elle résultera de la réduction des coûts, de l'accélération de la rationalisation, du recentrage du secteur industrie et de l'accent mis sur les secteurs à forte marge, comme les services, ainsi que de la naissance d'ABB Alstom Power. ABB Alstom Power, créée le 23 mars, doit réunir les activités énergie des deux sociétés afin de former le numéro un mondial.

La branche « transports », dont les ventes ont progressé de 15 %, a permis au créateur du TGV de prendre la place de leader mondial du secteur devant Adtranz et Siemens.

Reste que ce recentrage, ainsi que l'intérêt affirmé par Alstom pour Framatome (détenu à 44 % par Alcatel, dans lequel ABB Alstom Power pourrait prendre une participation minoritaire, va s'accompagner de cessions dans sa division « industrie » (activités moteurs Diesel ateliers automatisés de peintures, pompes et valves, etc.). Ces cessions devraient représenter 5,57 milliards de francs de chiffre d'affaires cédés d'ici à avril 2000. De plus, un plan social touchant 10 000 personnes a été engagé l'an dernier. Le groupe prévoit de réduire ses coûts de 30 % d'ici à 2001 et est déjà parvenu à les abaisser de 10 %.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

DICOBAT 10 E EDITION

DICOBAT 10 E EDITION

Date de parution : 03/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur