En direct

Equipements aéroportuaires Chypre construit deux aérogares parasismiques

laurence francqueville |  le 30/08/2007  |  EntreprisestransportTechnique

A Larnaka et Pafos, Bouygues livrera, d’ici à 2009, deux aérogares pouvant accueillir 10 millions de passagers par an. Un chantier d’envergure, contraint par un fort risque sismique.

Deux terminaux de 118 000 m2 à construire, 256 000 m2 d’espaces à aménager pour accueillir 10 millions de passagers l’an répartis sur deux sites aéroportuaires, tel est le défi des chantiers menés par Bouygues Bâtiment International à Chypre depuis un peu plus d’un an. Hermes Airports, dont Bouygues et Egis détiennent respectivement 22 et 20 % du capital avec sept partenaires (voir page ci-contre), a en effet été chargé de concevoir, construire et exploiter pendant 25 ans deux aérogares à Pafos et Larnaka pour remplacer celles créées à la hâte en 1974 après la partition de l’île. Ces équipements à vocation touristique ont néanmoins été rénovés pour servir jusqu’à l’ouverture des nouveaux terminaux entre fin 2008 et fin 2009.

Bouygues conçoit et construit les deux aérogares et leurs accès. Larnaka est le projet le plus emblématique, par sa taille d’abord (100 000 m2 de bâtiment sur deux niveaux, 172 000 m2 d’aires de service et 200 000 m2 de parkings et accès). Mais Bouygues a dû répondre à une triple exigence : repenser l’avant-projet conçu dans les années 1990 par Aéroports de Paris pour accueillir 7,5 millions de passagers ; renforcer les zones de commerces (4 500 m2) ; donner une identité moderne et chypriote.

Des bétons très renforcésen acier. La principale difficulté du chantier est la prévention du risque sismique. « Nous avons dû aggraver les Eurocodes dans nos calculs », explique Alain Chaussade, chef du projet. Cela implique d’avoir des joints de dilatation de 15 cm de largeur pour le bâtiment et d’importantes quantités d’aciers (8 500 tonnes au total) et des bétons spécifiques (70 000 m3 pour le bâtiment et 45 000 pour les extérieurs). Ayant trouvé sur place des matières premières de qualité, Bouygues a formulé trois bétons : béton avec fumée de silice pour les radiers ; béton C50 pour les super-structures verticales réalisées par le chypriote Chapo ; et béton classique pour le reste. « Le laboratoire sur site vérifie en permanence la qualité des matériaux produits », précise Céline Matha (32 ans), responsable du gros œuvre.

Autre particularité du chantier : la présence de l’équipe de Design and Build, soit 70 personnes en pointe pour réaliser calculs et plans au fil de l’eau. Les travaux extérieurs sont dus au chypriote Iacouvou qui a déplacé 1,5 million de m3 de terre et formulé les enrobés avec Colas. A l’intérieur du bâtiment alliant béton, bois et verre, et doté d’une charpente acier et couverture aluminium, Bouygues installera une climatisation économe : le froid, stocké la nuit grâce au refroidissement par de l’eau glacée de nodules en plastique placés dans des cuves, sera restitué le jour. « Les 22 salles d’embarquement seront climatisées par un système à déplacement d’air à très faible vitesse à 1,50 m du sol pour un plus grand confort des passagers », explique Chloé Clair (30 ans), responsable de la conception.

Ce type de chantier est aussi une grande aventure humaine. Embaucher et faire travailler 1 000 collaborateurs de dix nationalités n’est pas une mince affaire. Sur les 70 expatriés, un tiers a été recruté à l’extérieur du groupe. 90 % des embauchés sont des jeunes et un tiers des femmes ! Sans compter que le mélange des cultures pose parfois des problèmes d’intégration des règles de sécurité et d’adaptation aux méthodes constructives. Cette concession de Chypre sera la première référence aéroportuaire majeure de Bouygues, qui en fait désormais un axe de développement.

Maître d’ouvrage : Etat chypriote.

Concessionnaire : Hermes Airports (Bouygues Bâtiment International 22 %, chargé de la conception-construction ; Egis Projects 20 % ; Cyprus Trading 11,3 % ; Hellenic Mining 11,3 % ; Vancouver Airport Services 11 % ; Aer Rianta 11 % ; Iacouvou Brothers 5,7 % ; Chapo 5,7 % ; CCI Nice-Côte d’Azur 2 %.Montant du contrat : 640 millions d’euros (dont 491 de travaux). LARNAKA

Surface bâtie : 100 000 m2.

Surfaces extérieures : 172 000 m2.

Durée des travaux : 37 mois.

Ouverture : 11 novembre 2009.

Capacité : 7,5 millions de passagers/an (9 à terme). PAFOS

Surface bâtie : 18 000 m2. Surfaces extérieures : 84 000 m2. Durée des travaux : 27 mois. Ouverture : 11 novembre 2008. Capacité : 3 millions de passagers/an.

PHOTO - 5412 Tek Chypre Larnaka3.eps
PHOTO - 5412 Tek Chypre Larnaka3.eps
PHOTO - 5412 Tek Chypre Larnaka1.eps
PHOTO - 5412 Tek Chypre Larnaka1.eps
PHOTO - 5412 Tek Chypre Larnaka2.eps
PHOTO - 5412 Tek Chypre Larnaka2.eps

Commentaires

Equipements aéroportuaires Chypre construit deux aérogares parasismiques

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur