En direct

Equipement Un centre municipal de santé haut en couleurs

CAROL MAILLARD |  le 12/09/2008  |  SantéArchitectureRéalisations

Le nouveau centre municipal de santé Pierre-Rouquès de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) occupe une parcelle longiligne coincée entre le cimetière et un immeuble de logements sociaux. Il remplace l’ancien centre, situé à proximité, et qui sera démoli ultérieurement. Réalisé par les architectes parisiens Bernard Valéro et Frédéric Gadan, le bâtiment en forme de L, qui mesure 46 m de longueur par 14 à 18 m de largeur, et 15 m de hauteur, comprend cinq niveaux aux fonctions diversifiées : parking au sous-sol ; accueil, zone administrative, laboratoires de prélèvements et de biologie au rez-de-chaussée ; pôle médecines générale et spécialisée, soins infirmiers au premier étage ; pôle kinésithérapie et dentaire au second étage ; services de radiologie et du personnel au dernier niveau.

Effet de « masse en l’air »

Cet « outil social tourné vers la cité », ainsi que le définit Bernard Valéro, pratique quelque 80 000 actes médicaux par an et s’adresse prioritairement à une population défavorisée. « Pour ce projet, nous conservons nos principes de conception habituels. Nous avons soulevé le bâtiment, par le biais d’un socle en pierre massive qui reprend l’horizontalité du mur d’enceinte du cimetière dans un souci d’intégration urbaine. Cette sorte de taille de guêpe, qui décolle le bâtiment, le met aussi en valeur », précise l’architecte.

Dans le même ordre d’idée, le couronnement de l’édifice est également opaque, afin d’accentuer l’effet de « masse en l’air » souhaité. Derrière prennent place les locaux qui nécessitent peu de lumière naturelle, tel le service radiologie. D’où la création d’un bandeau filant constitué d’une superposition de panneaux préfabriqués en béton poli blanc, qui redescend et encadre le bâtiment.

Panneaux colorés

Entre couronnement et socle, se développent les deux niveaux de la façade sur rue, percée et tramée selon une savante composition imaginée par la coloriste Frédérique Thomas. Elle assemble une alternance de menuiseries en aluminium laqué noir et de panneaux colorés en acier de trois largeurs (1 m, 1,50 m et 2 m) laqués en six teintes (blanc, vert, bleu, orange, rouge et pourpre). L’opération intègre par ailleurs une composante environnementale en s’appuyant sur trois points techniques : une isolation des façades renforcées, une toiture végétalisée et un bassin de rétention des eaux pluviales. A partir d’une structure poteaux-poutres en béton, calée sur une trame de 5,50 m, les remplissages sont formés d’un complexe de 20 cm d’épaisseur isolé par l’extérieur. Ils se composent de bacs acier et de montants garnis d’un matelas de laine de roche (15 cm) qui reçoit les panneaux de finition en acier (pour l’extérieur) et un film pare-vapeur revêtu de plaques de plâtre (pour l’intérieur).

PHOTO - ARCHI VITRY1.eps
PHOTO - ARCHI VITRY1.eps
PHOTO - ARCHI VITRY3.eps
PHOTO - ARCHI VITRY3.eps

Commentaires

Equipement Un centre municipal de santé haut en couleurs

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Traité de contentieux de la commande publique

Traité de contentieux de la commande publique

Livre

Prix : 87.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur