En direct

Equipement électrique Les entreprises confirment le redressement en 1998

ANNE-MARIE LAFAURIE |  le 22/01/1999  |  EquipementProduits et matérielsLogementQualitéFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Equipement
Produits et matériels
Logement
Qualité
France
Technique
Valider

Les chefs d'entreprises estiment que l'activité a progressé l'année dernière dans le tertiaire, le logement et l'industrie. Mais ils restent prudents dans leurs prévisions pour 1999, faute de visibilité.

La Fédération nationale de l'équipement électrique (FNEE) a demandé à BVA d'interroger 725 entreprises adhérentes d'octobre à décembre 1998 sur leur activité passée et à venir : 85 % d'entre elles jugent leur activité positive l'an passé, 84 % en nette augmentation et 82 % constatent une stabilité, voire une progression de leur carnet de commandes. En tête, le logement, suivi par le tertiaire et l'industrie.

Pour le bâtiment, la progression la plus forte concerne l'est du bassin parisien (Champagne-Ardennes, Picardie et Bourgogne) ; dans le tertiaire, c'est l'Ouest qui arrive en tête (Pays de la Loire, Bretagne, Poitou-Charentes). Dans l'industrie, les meilleures performances reviennent à l'Ouest (Pays de la Loire, Bretagne, Poitou-Charentes) et au Sud-Est (Rhône-Alpes, Auvergne). Enfin, ce sont le Sud-Ouest et la région PACA qui ont réalisé les meilleures performances sur les créneaux porteurs de la moyenne et basse tension. Si l'activité économique du secteur est jugée satisfaisante en 1998 par la profession, la projection sur 1999 semble en revanche plus mitigée : en effet, 29,8 % des entreprises prévoient une stabilité et 17 % ne se prononcent pas faute de visibi- lité. Néanmoins, 92 % d'entre elles avouent être en mesure d'augmenter ou de stabiliser leur effectif salarié permanent. Interrogées par ailleurs sur les 35 heures, 45 % des entreprises reconnaissent ne pas encore avoir réfléchi à ce problème... qui n'apparaît pas être une priorité.

Le passage à l'euro ne semble pas mieux loti : 42 % des entreprises n'y ont pas encore réfléchi, 32 % avouent avoir entamé des actions concrètes d'adaptation, et une entreprise sur quatre s'estime prête à basculer dans l'euro. Reste que sur ce secteur peu exportateur, car composé essentiellement d'artisans, une entreprise sur cinq seulement estime que l'euro aura un impact favorable sur le développement de ses marchés.

CHIFFRES CLES

CA de l'équipement électrique : 100 milliards de francs (FNEE : 45 milliards) en 1998.

Nombre d'entreprises : 32 000 (FNEE : 4200)

Effectif : 217 000 salariés (FNEE : 100 000)

Secteurs d'activité : travaux d'installations électriques (71,9 %) ; installations d'équipements thermiques et de climatisation (24,6 %) ; construction de lignes électriques et de télécommunications (1,1 %) ; autres travaux (2,4 %).

une repartition encore inegale : l'activite par type de courant (faible - fort)

Les courants forts constituent toujours le gros de l'activité. Mais les courants faibles sont en forte progression du fait du développement de l'informatique et des télécommunications dans le bâtiment.

le logement en tete : repartitin en pourcentage par marche

Le logement (neuf et rénovation) reste dominant. Mais les entreprises sont également très présentes dans le tertiaire et l'industrie où se développent les hautes technologies (automatismes, systèmes de gestion d'énergie, éclairages spécialisés, détection d'intrusion, alarmes techniques, immotique...).

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil