En direct

Epopée des projets d’architecture à l’export (2/4) : orphelinat au Mali
Orphelinat à Dialakoroba (Mali), par F8 Architecture. - © © Vanja Bjelobaba

Epopée des projets d’architecture à l’export (2/4) : orphelinat au Mali

Raphaëlle Saint-Pierre |  le 13/08/2014  |  ArchitectureInternationalFrance entièreProfessionnels

Le Moniteur.fr vous propose de suivre un itinéraire estival parmi quelques réalisations conduites hors de France par des architectes friands de construire à l’international. Aujourd’hui : embarquement immédiat pour Dialakoroba, au sud de Bamako, avec F8 Architecture...

Décembre 2009. Le député-maire de Fresnes, Jean-Jacques Bridey (SRC) visite un orphelinat à Bamako, à l’invitation de l’association de jeunes Fresnois « 83e Avenue ». Plutôt que d’aider à restaurer une bâtisse trop exiguë, il participe à la création de la Société d’économie mixte, Semaf-Bamako, chargée de lever des fonds auprès de mécènes, afin de construire un nouveau lieu. Pour le concevoir, il songe alors à Nicolas Deloume, architecte, qui avait effectué un stage à la mairie et un voyage d’études au Mali. « Nous avons repris ici le principe de la "concession" traditionnelle africaine : des habitations organisées autour d’une cour, véritable espace de vie », explique Nicolas Deloume.

Transfert de compétences

La jeune agence est épaulée par l’Association malienne de solidarité et de coopération internationale pour le développement (Amscid). Son ingénieur suggère l’emploi d’une structure béton et de parois en briques « H » remplies de terre crue pour en augmenter l’inertie, un ensemble de gabions venant doubler les façades les plus exposées. La ventilation chemine naturellement entre corridors, bâtiments et toits-terrasses abrités qui accueillent les salles de classe. Pour rendre cet orphelinat autonome en eau et en électricité, un forage, un château d’eau et des panneaux photovoltaïques sont installés.

L’agence F8 organise un transfert de compétences, avec la mise en œuvre d’une technique simple d’assainissement des eaux usées. Elles serviront pour la pisciculture et le maraîchage. L’alimentation des enfants de l’orphelinat sera ainsi assurée. Sans oublier le volet pédagogique : la formation des résidents aux métiers de l’agriculture.

Cet article, publié dans « Le Moniteur » n°5774 du 25/07/2014 (à consulter ici en version numérique), fait partie d’un feuilleton consacré aux architectes français à l’export dont les sept épisodes s’échelonneront jusqu’au vendredi 29 août.

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Maison des orphelins Falatow Jigiyaso.

Maîtrise d’ouvrage déléguée : Semaf- Bamako/Amscid.

Maîtrise d’œuvre : F8 architecture (Nicolas Deloume et Pierre-Emmanuel Huardel). BET : G. Violante (eau, énergie).

Entreprises : EgeneB-TP (bâtiment, assainissement), Seeba (eau, électricité).

Surface : 891 m2 SU.

Montant des travaux : 469 000 euros TTC.

Commentaires

Epopée des projets d’architecture à l’export (2/4) : orphelinat au Mali

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX