En direct

Epinal Le TGV amène des habitants et des affaires

le 05/11/2010  |  Haut-RhinVosgesTransports

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Haut-Rhin
Vosges
Transports
Valider

Le 4 octobre dernier, la pose de la première pierre d’un nouvel immeuble de bureau de la CCI des Vosges ouvre symboliquement la porte du futur écoquartier de la gare d’Epinal. De plain pied sur les voies de chemins fer, cet immeuble tertiaire de 1000 m2 reliera la voie ferrée avec un espace de centre ville où s’articuleront logements, commerces et industries, conçus selon les critères du développement durable.

Défis multiples sur un site

« 5 ans ont été nécessaires pour négocier avec RFF et la SNCF l’acquisition des 4 000 premiers mètres carrés du pôle gare. Nous poursuivons les achats et les études de ce qui sera l’éco quartier du centre ville », confie Olivier Jodion, directeur général des services de la ville. « Notre projet de bureaux directement en prise avec la gare découle des premières réflexions sur l’arrivée du TGV à une époque où il n’était pas encore question d’éco quartier. Mais en travaillant sur la qualité environnementale du bâtiment, sur les transports et sur l’utilisation des bureaux, nous n’entrons pas en contradiction avec les projets ultérieurs », précise-t-on à la CCI.  Pour répondre à la demande des entrepreneurs vosgiens désireux de recevoir pendant quelques heures leurs clients entre deux TGV, la chambre consulaire a imaginé un système de location à la carte de bureaux abrités dans la porte du futur écoquartier. L’architecte spinalien Gérald Klauss construit l’immeuble chauffé au soleil.

Entre ce premier projet et le futur écoquartier, Frédéric Jacot, directeur d’Areact, conduit les études d’aménagement en veillant aux équilibres économiques : « Pour compenser les surcoûts de logements sociaux à basse énergie, il faut prévoir aussi des logements plus luxueux et des locaux industriels », insiste-t-il. Selon lui, le quartier de la gare d’Epinal résume à lui seul l’ensemble des défis qui se posent aux urbanistes, aux économistes et aux constructeurs. « Les performances énergétiques des bâtiments doivent être atteintes en tenant compte de l’impératif des filières courtes pour le choix des matériaux. En milieu déjà urbanisé de manière dense, nous devons aussi tenir compte de la compatibilité avec le paysage environnant », explique l’urbaniste. Pour pouvoir tenir compte de tous ces paramètres, l’étude de l’éco quartier mobilise des spécialistes en sciences humaines ainsi que les compétences des chercheurs et des professionnels du bâtiment réunis dans « Green Valley », groupe de 40 PME locales lauréates, en mai dernier, d’un appel à projets du ministère de l’espace rural. Les différents scénarios envisagés seront testés par des panels d’utilisateurs potentiels.

La ville compte sur cette expérience des abords de la gare pour capitaliser un savoir-faire sur une plus grande échelle, dans la zone périurbaine de Laufremont.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur