En direct

Eolien: les préfets ont six mois pour identifier des
- © familie-eisenlohr.de - stock.adobe.com

Eolien: les préfets ont six mois pour identifier des "zones favorables"

le 28/05/2021  |  EolienMinistère de la Transition écologique et solidaireBarbara PompiliFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Eolien
Collectivités locales
Ministère de la Transition écologique et solidaire
Barbara Pompili
France
Valider

Le gouvernement donne six mois aux préfets de région pour cartographier les "zones favorables" à l'installation de parcs éoliens, en soulignant l'importance de la concertation avec les habitants et les élus, selon une circulaire publiée vendredi 28 mai.

Dans une circulaire adressée aux préfets le 27 mai, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili leur rappelle "l'importance de développer l'éolien", afin d'atteindre les objectifs de développement des énergies renouvelables inscrits dans la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE).

Pour rappel, elle fixe un objectif de 35 GW en 2028 qui doit contribuer à atteindre l’objectif de 40% d’électricité d’origine renouvelable en 2030.

Dans son instruction, la ministre demande donc aux préfets de région de réaliser une cartographie des zones propices au développement de l’éolien terrestre. Un travail réalisé après concertation avec les Régions, les communes et les intercommunalités qui devra "reposer sur des données objectives et existantes, couvrant les principaux enjeux influant potentiellement le développement de l’éolien (distances aux habitations, radars, biodiversité, aspects paysagers, gisement de vent)", a précisé Barbara Pompili au cours d'une conférence de presse.

Un "premier retour" est attendu six mois après les élections régionales, en vue de finaliser les projets un an après celles-ci. La cartographie sera "non-contraignante", un "outil d'aide à la décision", est-il précisé.

"Le développement des énergies renouvelables électriques passera inévitablement par une forte croissance du solaire photovoltaïque et de l'éolien terrestre, dont les capacités installées devront être multipliées respectivement par 5 et 2,5 entre 2019 et 2028", souligne Mme Pompili dans son instruction.

Favoriser l'acceptation

Le parc éolien terrestre installé permettrait d'éviter d’éviter chaque année l’émission de 15 millions de tonnes de CO2, soit l’équivalent de la circulation annuelle de près de 8 millions de véhicules, selon les estimations du ministère de la Transition écologique.

Mais le gouvernement souhaite un développement "plus harmonieux et mieux réparti" sur l'ensemble du territoire français.

Dans les instructions données aux préfets, la ministre met donc l'accent sur la protection de l'environnement, l'information du public et des élus locaux, la concertation, essentiels pour favoriser l'acceptation des projets.

Sur le même sujet Eolien... Vos textes officiels du vendredi 28 mai 2021

Commentaires

Eolien: les préfets ont six mois pour identifier des "zones favorables"

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil