En direct

Eolien en mer : les usines de construction de matériel sont confirmées au Havre
Port du Havre.

Eolien en mer : les usines de construction de matériel sont confirmées au Havre

le 16/10/2018  |  Energies renouvelablesEolien

Siemens Gamesa et le Grand Port Maritime du Havre (GPMH) ont conclu un accord pour développer des usines dédiées à l’éolien en mer. Le futur complexe industriel havrais devra alimenter les parcs éoliens en mer de Dieppe-Le Tréport, Saint-Brieux et Yeu-Noirmoutier.

C’est un "ouf" de soulagement pour la filière de l’éolien offshore. Siemens Gamesa et le Grand Port Maritime du Havre (GPMH) ont conclu un accord pour développer des usines dédiées à l’éolien en mer. Cette décision met fin à plusieurs mois d’incertitude quant à l’aboutissement de ce projet, un temps menacé par l’annonce du gouvernement de renégocier les tarifs de rachat de l’électricité des six champs éoliens.

L’exécutif a finalement maintenu l’intégralité des projets de champs éolien, mais en réduisant de 40% la subvention publique apportée et de 30% les tarifs de rachat de l’électricité produite.

"Opportunités industrielles durables"

L'accord, signé fin septembre; vise à déterminer le programme d'aménagement de la zone de 36 ha située entre le quai Joannès Couvert et Hermann Du Pasqier, situé à quelques pas de la gare maritime. "Le port du Havre travaille sans relâche pour permettre l'accueil de ces usines éoliennes dans les meilleures conditions", indique un porte-parole de l'établissement au Moniteur. La finalisation de ce programme est attendue à la fin du premier trimestre 2019.

A terme, le complexe industriel havrais alimentera les parcs éoliens en mer de Dieppe-Le Tréport, Saint-Brieuc et Yeu-Noirmoutier, ainsi que les futurs projets éoliens en mer en France et en Europe, indique Siemens Gamesa. « Ces investissements s’inscrivent dans un cadre d’opportunités industrielles durables pour l’éolien en mer à confirmer dans la prochaine programmation pluriannuelle de l’énergie », explique l’entreprise.

Six parcs éoliens à venir


En France, six parcs éoliens doivent voir le jour dans les prochaines années : trois sont développés par EDF, au large de Fécamp (Seine-Maritime), Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) et Courseulles-sur-Mer (Calvados), deux par Engie au large de Tréport (Seine-Maritime) et des îles d’Yeu et de Noirmoutier (Vendée), et un par l’espagnol Iberdrola, près de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor). Ils représentent chacun une puissance d’environ 500 MW.

Commentaires

Eolien en mer : les usines de construction de matériel sont confirmées au Havre

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur