En direct

Eolien en mer : feu vert pour la construction du parc Yeu-Noirmoutier
- © ©Fokke - stock.adobe.com

Eolien en mer : feu vert pour la construction du parc Yeu-Noirmoutier

Jessica Ibelaïdene avec AFP |  le 06/03/2019  |  EnergieVendéeENREolien

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energie
Vendée
Travaux publics
ENR
Eolien
Valider

Après Dieppe-Le Tréport la semaine dernière, c'est au tour du projet de parc éolien en mer au large des îles d'Yeu et de Noirmoutier, en Vendée, d'obtenir les dernières autorisations préfectorales nécessaires à sa construction. 

C'est "la dernière des dix autorisations sollicitées par la société des Eoliennes en mer îles d'Yeu et de Noirmoutier (EMYN) et RTE" avant la construction du projet de parc éolien en mer dans le secteur, a annoncé, le 6 mars, la préfecture de Vendée. Tous les feux sont donc au vert pour entamer les travaux de ce projet, lancé il y a quatre ans, et dont les demandes administratives, déposées en mai 2017, avaient été instruites pendant dix-huit mois.

Celles-ci avaient conduit à une enquête publique entre avril et mai 2018 puis à plusieurs consultations citoyennes dont la dernière a eu lieu en février. Au total, 76% des personnes qui s'étaient exprimées avaient fait connaître leur opposition au projet, craignant qu'il menace la biodiversité, la pêche locale et les paysages.

62 éoliennes, 2Mds€ d'investissements

Cette ultime décision porte d'ailleurs sur un aspect environnemental, puisqu'il autorise "une dérogation pour arrachage, enlèvement et transport de spécimens d'une espèce végétale protégée et pour perturbation intentionnelle de spécimens d'espèces animales protégées", a précisé la préfecture. N'en déplaisent aux opposants...

Le parc, dont la mise en service est prévue pour 2021, devrait compter 62 éoliennes, pour un investissement de 2 Mds €. Avec une puissance totale de près de 500 MW, il doit produire en moyenne 2 000 GWH par an, soit l'équivalent de la consommation électrique annuel de 850 000 personnes, rappelle la préfecture de Vendée.

Deuxième parc autorisé en quelques jours

C'est le deuxième projet de parc éolien en mer autorisé en quelques jours. La semaine dernière, c'est en effet celui de Dieppe-Le Tréport, piloté par le même groupement d'acteurs (Engie, EDP Renewables, Sumitomo Corporation entré au capital fin 2018, et la Banque des Territoires), qui avait obtenu son feu vert définitif.

Siemens Gamesa fournira aux deux parcs les pales et les nacelles. L'industriel a d'ailleurs déposé le permis de construire pour bâtir sa future usine dans le port du Havre il y a moins d'un mois. Après de multiples péripéties, il semblerait donc que le vent tourne favorablement pour l'éolien offshore français.

Commentaires

Eolien en mer : feu vert pour la construction du parc Yeu-Noirmoutier

Votre e-mail ne sera pas publié

Clamariot

08/03/2019 11h:27

Vous oubliez de préciser qu'il y a d'ores et déjà plusieurs recours déposés et que la construction de ce site est loin de commencer. Il y a de nombreux opposants a ce projet comme pour tous les autres projets d'éolien en mer d'ailleurs. Vous aurez noté aussi que la construction du site de Saint-Nazaire ayant pourtant obtenu les autorisations depuis longtemps n'a pas encore commencée.

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur