En direct

Eole : à la Porte Maillot, la gare sort de terre
Vue générale de la gare Eole en cours de construction à la Porte Maillot en février 2020. - © Franck Lavis ZebrAdventure

Eole : à la Porte Maillot, la gare sort de terre

Emmanuelle Picaud |  le 08/04/2021  |  InfrastructuresGrand ParisGrand Paris - Ile-de-FranceEole

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Chantiers
Infrastructures
Grand Paris
Grand Paris - Ile-de-France
Eole
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

Débuté en 2016, le chantier de la future gare de l'ouest parisien vient d'en finir avec ses structures souterraines. Il accueille actuellement les opérations de ripage du tunnelier Virginie qui permettront la reprise du creusement en direction de la gare Saint-Lazare.

A quelques encablures de l’Arc de Triomphe à Paris, le parvis de la Porte Maillot accueille la base vie du chantier de la future gare Eole. Cet espace doit devenir, à l’horizon 2023, un des pôles d’échanges multimodaux les plus importants de la capitale puisqu’il accueillera trois lignes de RER (C, A et E), un métro (ligne 1) ainsi que la ligne T3 du tramway.

Phasage en plusieurs étapes

« Au cours de nos travaux, nous ne devions pas provoquer de dommages sur les ouvrages existants, en particulier les voies de la ligne 1 et celles du RER C. Pour ce faire, nous avons organisé le gros œuvre de la gare en deux parties. Nous avons d’abord réalisé les deux tiers de la surface en parois moulées. Le tiers restant, situé à proximité du RER C, a été conçu grâce aux méthodes traditionnelles afin de ne pas risquer de détériorer les installations existantes », détaille Xavier Gruz, directeur du projet Eole.

Située à 35 m de profondeur pour 225 m de long, la gare a été divisée en deux chantiers principaux : une section en tunnel destinée à la circulation des trains et aux accès à la gare, et une section à ciel ouvert qui comprendra la partie principale de l’édifice et qui sera recouverte d’une grande verrière. Le génie civil de la partie souterraine est quasiment terminé. En revanche, la réalisation du gros œuvre de la partie à ciel ouvert bat toujours son plein. « Nous avons pris du retard à cause de l’épidémie. Nous envisageons à présent une mise en service mi-2023 », précise Xavier Gruz.

Porte_Maillot
Porte_Maillot - © SNCF Reseau/ EOLE
Vue schématique de la future gare de la porte Maillot

[...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Eole : à la Porte Maillot, la gare sort de terre

Votre e-mail ne sera pas publié

tbm92

08/04/2021 21h:10

L'épidémie a bon dos... Un Rer percé par un sondage mal orienté ... Un projet mal ficelé , risqué et couteux pour la collectivité et dimensionné par une ingénierie incompétente en travaux souterrains Encore un projet qui va laisser des surcouts non négligeable pour la collectivité .... Ce projet aurait du etre découpé en plusieurs lots comme le faisait la RATP dans les années 80...

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil