En direct

Entretien THERESE BRUNIAUX « Transformer les menaces sur l'APL en opportunités »

alix de vogüé |  le 14/02/1997  |  NordFrance entièreCollectivités localesLogementLogement social

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Nord
France entière
Collectivités locales
Logement
Logement social
Maison individuelle
Immobilier
Valider

La directrice de la SLE (1), principal bailleur social privé lillois, évoque sa stratégie.

Dans le contexte financier difficile du logement social, quelle est votre démarche ?

Depuis deux ans, nous travaillons sur l'analyse de la valeur du logement, et nous mettons en commun la vision du service promotion-marketing et celle du directeur de zone qui in fine est chargé du locataire. Nous partons donc de l'attente du client, avec un raisonnement final « loyer plus charges ». Et nous faisons le compte à rebours pour remonter jusqu'au bâtiment. C'est ainsi que, pour 94 logements boulevard Victor-Hugo à Lille (permis déposé pour une production 1997), nous avons accepté d'augmenter nos prix de revient de construction en créant un chauffage collectif. Car cela revient moins cher au locataire au niveau des charges.

Comment préparez-vous l'avenir ?

Notre souci est de pouvoir loger des salariés qui veulent de la primo-accession sociale. Aujourd'hui, ils vont dans l'ancien. Car ils peuvent étaler les travaux. Pour leur proposer une alternative, nous travaillons sur des produits neufs inférieurs à 650 000 francs. L'année 1997 est caractérisée pour nous par le redémarrage de cette activité, avec l'espoir de construire 40 à 50 logements en fonction des opportunités de terrain. Nous visons de la maison individuelle groupée, et si possible de la maison de ville, mais c'est un créneau extrêmement difficile. Dans tous les cas d'accession, nous voulons de la sécurité clé en main, et souhaitons proposer des services comme l'assurance chômage.

Et en ce qui concerne le locatif ?

Notre coeur de cible est en dessous des 60 % des plafonds de ressources. Nous les logeons car c'est notre métier. Aujourd'hui, ils sont solvabilisés par l'APL (2), mais nous comptons transformer les menaces qui pèsent sur cette aide en opportunité et produire des logements qui correspondent aux ressources réelles des gens. Cette réflexion a été engagée sous l'égide de la CMH, notre actionnaire.

Et que prévoyez-vous en termes d'opérations ?

Nous allons lancer en 1997 nos 94 logements du boulevard Victor-Hugo et, toujours à Lille, rue du Faubourg-de-Béthune, 34 logements familiaux.

Sont aussi prévus 38 logements collectifs à Pérenchies, 35 collectifs PLA et 11 logements individuels locatifs (PLI) sur Marcq-en-Baroeul.

(1) SLE : SA d'HLM de Lille et environs. (2) APL : aide personnalisée au logement.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur