En direct

Entretien DANIEL BAX « Nous répondrons présents quand les collectivités nous soumettront des projets »

Laurent Miguet |  le 10/01/1997  |  MoselleCollectivités localesDirective européenneEtat

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Moselle
Collectivités locales
Directive européenne
Etat
Valider

Le délégué interministériel régional aux restructurations militaires a pris ses fonctions à la fin de l'été dernier, à Metz, au secrétariat général des affaires régionales, sous l'autorité du préfet de région Bernadette Malgorn.

Quel impact attendez-vous des restructurations militaires sur l'économie lorraine ?

La professionnalisation de l'armée entraînera la création de 9 000 emplois dans les cinq prochaines années. En revanche, la dissolution de certaines unités se traduira par la suppression de 3 278 postes, sans compter les appelés. Nous obtenons ainsi un solde net positif de 5 700 nouveaux emplois dans la région. L'une des difficultés consistera à passer le cap des deux ou trois prochaines années : les suppressions d'emploi arriveront avant les créations.

Plusieurs éléments influeront positivement sur le bilan économique : les régiments professionnels compteront plus d'officiers et de sous-officiers que leurs prédécesseurs ; la déconcentration des achats bénéficiera à l'économie locale ; la professionnalisation engendrera un renouvellement des équipements et des infrastructures.

Quelles nouvelles vocations imaginez-vous pour les emprises que libéreront les militaires ?

La réorganisation des armées libère peu de terrains : les nouveaux régiments professionnels réutiliseront une partie des emprises des anciennes unités, en attendant des travaux de mise à niveau. Le drame foncier vient de beaucoup plus loin : des sites sont abandonnés depuis plus de dix ans, parfois depuis la dernière guerre.

Il nous faut rattraper le poids du passé à un moment où les collectivités sont peu demandeuses, faute de moyens et de besoins.

Nous ne voulons pas que le prix du foncier constitue un obstacle à la réalisation de leurs projets. Je souhaite que la réorganisation de l'armée permette de poser la question de l'intercommunalité : une base aérienne en zone suburbaine ne peut se découper, et elle concerne la ville centre de l'agglomération autant que les communes périphériques.

La Lorraine a obtenu de nouveaux crédits du programme européen Konver. Quel rôle jouerez-vous dans leur affectation ?

Nous répondrons présents quand les collectivités nous soumettront des projets.

J'attends impatiemment que Verdun propose sa stratégie pour sauver la citadelle. Aux 25 millions de francs obtenus au titre du programme communautaire Konver pourront notamment s'ajouter des sommes peut-être plus importantes du fonds de restructuration de la Défense. Mais nous ne voulons pas d'une logique de saupoudrage.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur