En direct

Entretien avec Cyril Peyron,directeur juridique de l’entreprise Roger Martin (Dijon) « Pas de stratégie de contentieux systématique »

Propos recueillis par Christiane Perruchot |  le 04/09/2008  |  RéglementationRéglementation des marchés privésHaute-Corse

Chez Roger Martin, groupe familial de travaux publics, le compromis vaut mieux que le contentieux. Il y réussit en responsabilisant les exploitants de ses entités locales ou sectorielles tout au long du chantier. Décidée à la lumière d’un bilan comptable du préjudice, la solution à l’amiable est, au final, moins coûteuse et plus rapide.

Vous êtes directeur juridique d’un groupe familial indépendant qui pèse 160 millions d’euros de chiffre d’affaires. Quelle est la particularité de votre fonction ?

Je partage cette fonction avec celle de directeur administratif et financier du groupe : je suis un peu l’homme des chiffres et des lettres, deux fonctions tout à fait complémentaires, dès lors qu’elles s’appuient sur une bonne organisation. Cette double casquette me permet d’être au courant des dossiers ayant un impact financier et de mieux maîtriser nos différents risques. De plus, ma mission est plus générale et polyvalente que si je l’exerçais dans un grand groupe. Elle s’articule autour de quatre domaines principaux : le secrétariat juridique, le droit des affaires, les marchés publics et les assurances. Le groupe, qui pesait 110 millions de chiffre d’affaires à mon arrivée, il y a quatre ans, a évolué géographiquement – avec notamment des implantations en Rhône-Alpes – et par métiers, en particulier dans l’éclairage public, l’ingénierie environnementale et l’industrie. L’embauche d’un juriste à temps plein fait d’ailleurs partie des prévisions de recrutement dans les deux ou trois ans.

Votre double fonction conduit-elle à un recours plus large à une collaboration extérieure ?

Le secrétariat juridique, pour la rédaction des procès-verbaux d’assemblée, notamment, est en grande partie externalisé. Pour le reste, c’est variable. La constitution de sociétés se fait en interne avec ou sans le concours d’un avocat. Lors d’une croissance externe, un avocat nous assiste dans la rédaction des contrats et des formalités. Pour les marchés de [...]

Cet article est réservé aux abonnés, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Entretien avec Cyril Peyron,directeur juridique de l’entreprise Roger Martin (Dijon) « Pas de stratégie de contentieux systématique »

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur