En direct

ENTREPRISES ARTISANALES Le Fafsab confronté à l'afflux des demandes

DOMINIQUE LE ROUX |  le 30/10/1998  |  ArtisansApprentissage BTPFormation continue

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
Apprentissage BTP
Formation continue
Valider

L'an prochain, le Fafsab, organisme paritaire collecteur agréé (Opca) des entreprises du BTP de moins de 10 salariés, fêtera ses dix ans d'existence. «Aujourd'hui, se réjouit François Flicher, président de l'organisme, les 150 000 entreprises artisanales du secteur ont acquis une culture formation. Cela marche bien» . Trop peut-être, car le Fafsab ne parvient pas à honorer toutes les demandes de formation. «Nous finirons l'année avec un surengagement de 23 millions de francs au titre du plan de formation», explique François Flicher ». Pour autant, il n'y a pas péril en la demeure et les administrateurs du Fafsab ont décidé de ne pas modifier pour 1999 les critères de prise en charge des stages. Les règles définies en avril 1998 demeurent. Ils modifient en revanche les procédures d'instruction des dossiers.

A compter du 1er janvier 2000, toute demande de financement devra parvenir au Fafsab avant le début de la formation et non pas après. « Notre but est d'aboutir à une plus grande maîtrise de nos engagements», explique François Flicher. 1999 sera une année de transition car seules les formations supérieures à 24 heures obéiront à cette nouvelle procédure, les formations les plus courtes devant parvenir au plus tard dans les cinq jours qui suivent le début de la formation.

Fin septembre, 8 500 dossiers ont été acceptés au titre du plan de formation (contre 7 477 en 1997). « A la fin de l'année, nous aurons reçu 20 000 demandes de financement, contre 16 000 fin 1997 ». Conscient de cet engouement des PME pour la formation, le conseil de gestion du Fafsab a procédé le 14 octobre à une refonte complète des priorités de formations pour les deux prochaines années (voir encadré). Enfin, trois nouvelles formations seront éligibles en 1999 : les formations sur site (dès lors qu'elles incluent l'intervention d'un formateur extérieur), les formations visant à l'utilisation et à l'initiation à Internet et celles liées au désamiantage.

Les cinq priorités pour 1999-2000

Inciter au développement de la qualification, en particulier des moins qualifiés.

Faciliter l'élargissement des compétences.

Développer l'encadrement de chantier.

Permettre la création, la succession ou la reprise d'entreprise.

Développer la fonction tutorale au sein de l'entreprise.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur