Entreprise : comment améliorer ses performances énergétiques ?

L’efficacité énergétique est un enjeu majeur d’une entreprise. Celles qui ne maîtrisent pas leur consommation d’énergie risquent de connaître de nombreux problèmes, et leur pérennité et leur équilibre peuvent même se voir compromis sur le moyen/long terme.

Partager
Entreprise : comment améliorer ses performances énergétiques ?

Toutefois, il existe des solutions efficaces et réglementées, permettant aux PME et autres types d’entreprises de ne pas se retrouver dans une situation de non-conformité ou de sous optimisation énergétique de leur structure. Dans cet article, nous aborderons les dispositifs existants qui sont à mettre en œuvre pour réduire la consommation énergétique d’une entreprise et in fine optimiser son efficacité et ses performances d’énergies.

L’importance et les enjeux de la transition énergétique

La transition énergétique est un enjeu capital pour les entreprises, pour les pouvoirs publics, mais aussi pour les citoyens. Inscrite dans la démarche RSE des entreprises, la transition énergétique nécessite que les entreprises revoient leurs modes de production, de transformation et de consommation d’énergie, dans l’optique de préserver l’environnement et pour répondre à des objectifs comme celui de réduire de 40 % la consommation d’énergie finale d’ici 2030 et par rapport à 2010.

Cette transition et optimisation énergétique permet à une entreprise de percevoir de nombreux bénéfices : être en conformité et anticiper des obligations énergétiques futures, profiter d’une meilleure image de marque, réduire les charges et les dépenses énergétiques, etc.
De nombreuses entreprises spécialisées en transition énergétique comme Eqinov, permettent d’être accompagné dans cette démarche importante, actuelle et parfois complexe.

Du côté réglementation, la loi prévoit plusieurs mesures pour la transition énergétique qui visent à réduire les émissions de gaz à effet de serre, à lutter contre la raréfaction des énergies fossiles, la précarité énergétique ainsi que le réchauffement climatique. La loi TEPCV (transition énergétique pour la croissance verte) fixe ainsi des objectifs visant à établir un modèle énergétique durable pour les entreprises.

Cette loi prévoit notamment de :

- Réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40 % d'ici à 2030.
- Augmenter l’utilisation d’énergies renouvelables.
- Diminuer la consommation globale d’énergie de 50 % pour 2050.
- Limiter l’utilisation des énergies nucléaires et des énergies fossiles.
- Réduire la quantité de déchets produits et mis en décharge pour 2025.
- Privilégier l'autonomie énergétique en produisant plus d’énergie verte en France.

Ces mesures s’adressent particulièrement aux entreprises.

Des objectifs à atteindre face au décret tertiaire

Le Dispositif Éco Efficacité Tertiaire (DEET), que l’on nomme aussi « décret tertiaire », prescrit une diminution des consommations énergétiques progressive pour les bâtiments tertiaires. Ce texte permet d’accélérer la transition énergétique de tout le secteur des bâtiments tertiaires dans une trajectoire intègre et vertueuse jusqu’en 2050, date à laquelle l’objectif de neutralité carbone est censé être atteint.

Le Dispositif Éco Efficacité Tertiaire s’adresse aux propriétaires et locataires de bâtiments tertiaires. L’ensemble des bâtiments et locaux d’activité à usage tertiaire dont la surface d’exploitation est supérieure ou égale à 1 000 m² sont concernés par ce décret. La superficie prise en compte peut être additionnelle, dans le cas où le bâti accueille plusieurs entreprises, ou encore si le site est composé de plusieurs bâtiments.

Il faut également savoir que les constructions provisoires, lieux de culte et bâtiments de défense, sécurité civile ou sécurité intérieure du territoire ne sont pas concernés par ce dispositif.

La réglementation du DEET revendique une réduction de la consommation d’énergie finale en exécutant une des deux méthodes présentées à l’article L. 111-10-3 du code de la Construction et de l’Habitation, qui sont :

- Réduire de 40 % d'ici à 2030, 50 % d'ici à 2040, et 60 % d'ici à 2050 la consommation énergétique finale du bâtiment, en se basant sur une année de référence ne pouvant être antérieure à l’année 2010.
- Parvenir à un niveau de consommation énergétique fixé en valeur absolue pour chaque type d’activité.

Différentes actions peuvent être entreprises par les propriétaires et preneurs à bail, dans le but d’atteindre ces objectifs, comme améliorer la performance énergétique des bâtiments, installer des équipements performants, instaurer des dispositifs de contrôle et gestion active de ces appareils…

Se tourner vers les CEE pour les entreprises

Grâce au dispositif des Certificats d’Économies d'Énergie, il est possible de s’appuyer sur un référentiel technique reconnu et précis, de minimiser le temps de plus-value du projet ainsi que les coûts d'exploitation, en plus de réduire votre facture énergétique. Les CEE permettent aussi de moderniser ses équipements, d’améliorer son confort et de piloter efficacement ses consommations d’énergie.

Commissioning : une démarche qualité

Le commissioning, ou commissionnement, est une démarche qualité globale, qui a pour but d’assurer la conformité des performances d’un bâtiment, d’un point de vue énergétique et environnemental. Cette démarche est employée dans le cadre d’un projet de construction ou de rénovation pour optimiser les coûts d’exploitation et le confort des occupants, en plus de valoriser le patrimoine immobilier et de concrétiser la démarche éco-responsable du maître d’ouvrage.

En outre, cette stratégie permet d’assurer une coordination entre les différentes phases du projet. Le commissioning implique par ailleurs la mise à disposition aux clients et usagers de la documentation et des instructions d’utilisation et de maintenance, qui incluent l’initiation ou même la formation des intervenants.

L’Energy management

L’Energy Management, également nommée management de l’énergie, est une démarche visant à régir la ressource en énergie d’une entreprise ou d’une collectivité, dans le cadre d’une réduction de leurs consommations d’énergie. Dans cette optique, les collaborateurs devront adapter leurs comportements et mettre en place des actions afin d'améliorer leur performance énergétique.

L’Energy Management présente de nombreux avantages. Cette démarche est une très bonne solution pour mieux consommer, puisqu’elle implique pour les entreprises et les collectivités de repenser leur stratégie énergétique, pour suivre une feuille de route partagée permettant de répondre aux enjeux de toutes les directions.

Mettre en place un système de management de l’énergie entre ainsi dans une logique d’optimisation, dont les avantages sont conséquents. Cette procédure permet non seulement l’analyse ainsi que l’optimisation de ses consommations d’énergies, mais aussi de mieux maîtriser ses dépenses, réduire son empreinte carbone et conscientiser ses salariés aux écogestes.

Contenu proposé par Equinov

Mon actualité personnalisable

Suivez vos informations clés avec votre newsletter et votre fil d'actualité personnalisable.
Choisissez vos thèmes favoris parmi ceux de cet article :

Tous les thèmes de cet article sont déjà sélectionnés.

  • Vos thèmes favoris ont bien été mis à jour.

Sujets associés

Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil