En direct

« Entrepreneur, une question de gènes »

Propos recueillis par Pierre Delohen |  le 08/11/2013  |  Collectivités localesIsèreEurope

ISÈRE -

Ex-directeur général de la branche eau de Serfim - prix Moniteur avec Albertazzi -, cet ingénieur clôt un deuxième bilan satisfaisant à la tête de l’entreprise qu’il a repris en 2011.

Pourquoi avoir repris une entreprise en pleine crise ?

Ce n’est jamais la bonne année. Mais la crise n’était pas une condition suffisante pour que je ne le fasse pas. Mon père était entrepreneur en maçonnerie en Isère. Entrepreneur, c’est une question de gènes ! Avec plus de vingt-cinq ans d’expérience dans les TP chez Debernardy et Pétavit en Isère puis chez Serfim, il était logique d’entamer cette étape, de mettre à profit mon savoir-faire, en canalisation notamment. La bonne raison de se mettre à son compte, c’est que je vais travailler encore vingt ans ou plus, pour moi, à la tête de mon entreprise !

Pour quelles raisons avez-vous choisi Guillaud TP ?

J’ai repris une entreprise qui avait une bonne renommée sur un secteur géographique que je maîtrise. Après avoir participé à la reprise de cinq entreprises pour le compte de Serfim, j’ai étudié ce sixième dossier ; parce que l’entreprise était trop proche des entreprises du groupe, il n’y a pas eu de suite. En revanche, la reprendre à titre personnel avait tout son sens. Organisée en quatre pôles d’activités - canalisation, terrassement-démolition, VRD, aménagement hydraulique - avec trois atouts - un bureau d’études, une carrière, du service - et quatre axes de travail - autonomie, proximité, compétence, réactivité -, l’entreprise connaît un développement très satisfaisant dans les pas de mon prédécesseur. Deux décisions fortes y concourent : la création du service d’astreinte, 7 j/7 et 24 h/24, permet de conquérir de nouveaux marchés en adduction d’eau potable avec le Grand Lyon et en déneigement avec le département de l’Isère et l’obtention du renouvellement de l’ouverture de la carrière, sans oublier l’ouverture d’une plate-forme de recyclage en Isère. Avec deux apprentis et deux emplois d’avenir embauchés, l’effectif est de 37 personnes !

Quelles sont les qualités d’un entrepreneur ?

Le courage, la volonté, la connaissance du marché, et bénéficier d’un bon entourage, familial et professionnel.

PHOTO - 759185.BR.jpg
PHOTO - 759185.BR.jpg

Commentaires

« Entrepreneur, une question de gènes »

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur