En direct

Entre tuyaux et territoires, les bassins versants en ébullition

Laurent miguet |  le 19/11/2018  |  Bouches-du-RhôneRhôneYvelinesFrance entièreMatériel de chantier

EAU -

L'aménagement émerge comme un thème majeur de la seconde phase des Assises nationales de l'eau. Ce que viendra confirmer le colloque « Eau et changement climatique », le 15 novembre à Lyon.

Les professionnels du paysage portent des solutions qui transgressent les deux temps des assises : les tuyaux d'un côté, la nature de l'autre.

Toile de fond des Assises nationales de l'eau qui entrent cet automne dans leur seconde phase, les fragilités du modèle français de « l'eau qui paie l'eau » inquiètent les collectivités locales. Directeur de recherche au Centre international de recherche sur l'environnement et le développement (Cired), rattaché au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), Bernard Barra-qué a même prononcé le requiem du modèle, le 16 mars dernier, à l'École de la nature et du paysage de Blois, lors de la biennale Nature & Paysage : « L'eau qui paie l'eau n'existe plus. Incapable de comprendre le bien commun, Bercy tuera les agences de l'eau si personne ne l'arrête à temps », pronostique le chercheur, au terme d'un saisissant panorama d'un siècle de politique publique autour du partage de la ressource naturelle. L'État a-t-il entendu l'alerte ? Les conclusions officielles de la première phase des assises, tirées le 29 août dernier, ont confirmé la gouvernance par bassin hydrographique et le financement par les redevances des usagers, pilier du fameux modèle qui a inspiré la directive-cadre sur l'eau de l'Union européenne. « Les priorités évoluent, et notamment la place de la biodiversité, mais le modèle tient la route », tranche Brice Huet, cheville ouvrière des assises et directeur adjoint de l'eau et de la biodiversité au ministère de la Transition écologique et so-liaire. Lancées par le président de la République au Congrès des maires, le 24 novembre 2017, face à des élus échaudés par les ponctions récurrentes du ministère de l'Économie sur les budgets des agences de bassin, les assises aboutissent, à mi-parcours, à l'annonce de 17 mesures assorties d'un chiffre-choc : 41 milliards d'euros pour le renouvellement des installations d'adduction d'eau et d'assainissement pour la période 2019-2024, contre 36 milliards prévus auparavant pour la même période. Pour les tuyaux, symbole de la première phase concentrée sur le petit cycle de l'eau, l'État répond présent, avec des financements privilégiés pour les communes rurales. Fin du débat ? Certainement pas. La structuration même des assises alimente les controverses : « Depuis le début, nous dénonçons l'idée du petit et du grand cycle. Il n'y en a qu'un, et la séparation risque de démobiliser les collectivités, dans la seconde phase, où se concentrent les enjeux centraux, autour de la gestion qualitative, dans un contexte de changement climatique », assène Marine Le Moal, coordinatrice du réseau Eau & milieux aquatiques de France Nature Environnement, partie prenante de l'exercice. La fédération ne se satisfait pas davantage de l'ordre du jour de la seconde phase, consacrée à l'économie, à la protection et au partage de la ressource : « Plutôt que les usages, nous aurions souhaité que la reconquête de la qualité chapeaute cette seconde phase. Sans une eau en bon état, il n'y a pas d'usage possible », insiste la [...]

Cet article est réservé aux abonnés Paysages Actualités, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur