En direct

Entre 2008 et 2012 le recyclage urbain devient majoritaire dans le développement des villes

le 31/01/2014  |  Collectivités localesFrance entièreSeine-et-MarneParis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
France entière
Seine-et-Marne
Paris
Valider
RÉGION -

Selon l’Institut d’aménagement et d’urbanisme (IAU), qui s’appuie sur le mode d’occupation du sol (MOS) (1), actualisé en 2012, le rythme de la consommation d’espaces agricoles et naturels poursuit sa baisse en Ile-de-France. Entre 2008 et 2012, leur surface a diminué globalement de 647 ha par an contre 1 239 ha entre 2003 et 2008. Ce chiffre de 647 ha recouvre une double évolution : entre 2008 et 2012, ces espaces ont en fait perdu 928 ha au profit de l’artificialisation mais, dans le même temps, 281 ha de zones considérées comme urbanisées ont retrouvé une vocation naturelle (essentiellement des carrières et des décharges après leur phase d’exploitation).

Crise économique

Pour Mathieu Omhovère, l’un des auteurs, avec Sophie Foulard, de la Note rapide consacrée à ce sujet, ce ralentissement de la consommation d’espaces s’explique pour partie par la crise économique : entre 2008 et 2012, 5,7 millions de mètres carrés ont été mis en chantier chaque année, soit un recul de 25 % par rapport à la période antérieure. Par ailleurs, aucune grande infrastructure de transport n’a été construite contrairement aux périodes précédentes (LGV Est, A 86), « ce qui représente des centaines d’hectares préservés de l’artificialisation », estime Mathieu Omhovère.
Ce ralentissement est aussi probablement lié à un autre phénomène mis en lumière par la dernière campagne du MOS : pour la première fois depuis trente ans, le développement urbain résulte majoritairement (61 %) du recyclage (densification et mutation des espaces déjà urbanisés) contre 46 % entre 2003 et 2008. Cet état de fait, habituel à Paris et en petite couronne, est en revanche nouveau en grande couronne où désormais 53 % des nouveaux espaces urbains sont issus du recyclage. Tous les départements de la seconde couronne sont concernés à l’exception de la Seine-et-Marne, où l’extension reste majoritaire dans le développement urbain mais à un rythme moins rapide que par le passé. Enfin, dernier enseignement : comme le montre le schéma ci-dessous, la tendance à la densification des espaces bâtis se poursuit, notamment à Paris.

PHOTO - 773488.BR.jpg
PHOTO - 773488.BR.jpg - © IAU IDF

(1) Réalisé à partir de photos aériennes de la région Ile-de-France, le MOS rend compte précisément de l’affectation physique et fonctionnelle des sols. Actualisé régulièrement, il constitue un outil de suivi et d’analyse de l’évolution et de l’occupation des sols.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur