En direct

Enquête publique pour l’autoroute Toulouse-Castres fin 2015
Dans le cadre du projet Toulouse-Castres, la RN126 qui sera aménagée en autoroute. - © © Dréal Midi-Pyrénées

Enquête publique pour l’autoroute Toulouse-Castres fin 2015

Christiane Wanaverbecq (Bureau Sud-Ouest du Moniteur) |  le 09/02/2015  |  TarnHaute-GaronneTransports mécaniques

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Transports
Tarn
Haute-Garonne
Transports mécaniques
Valider

Le dernier comité de pilotage, le 29 janvier à Toulouse, a validé l’intégration des déviations existantes de Soual et Puylaurens au projet d’autoroute avec l’aménagement d’un «barreau» routier.

Il n’y aura pas d’échangeurs supplémentaires sur le tracé de la future autoroute reliant Toulouse à Castres (Tarn). Lors du dernier comité de pilotage, le 29 janvier à Toulouse, l’Etat et les collectivités (1) ont choisi de ne pas donner suite aux demandes d’échangeurs nouveaux au droit de la voie communale n°50 à Castres et à Maurens-Scopont. En revanche, sur la base des résultats des études et de la concertation, le Copil a validé l’intégration au projet des déviations de Soual et Puylaurens avec l’aménagement du «barreau» routier reliant la RD84 à la RD926 à Puylaurens.

«L’ensemble du programme de l’opération autoroutière qui sera soumis à l’enquête publique est ainsi validé», peut-on lire dans le communiqué publié le 9 février par la préfecture de Midi-Pyrénées, qui annonce le lancement de l’enquête publique pour la fin de l’année 2015.

Mise en service en 2021

La déclaration d’utilité publique du projet de l’aménagement de la RN 126 entre Castres et Toulouse selon la modalité de la mise en concession, retenu par la commission Mobilité 21, devrait intervenir au premier semestre 2016. La signature du contrat de concession devrait intervenir fin 2017 avant un début des travaux mi-2019 et une mise en service fin 2021 ou début 2022.

Le coût d’objectif fixé par le gouvernement à la Dréal est de 420 millions d’euros hors-taxes: 90 millions à la charge de l’État; 90 millions à la charge des collectivités locales répartis entre le Conseil Régional Midi-Pyrénées, les Conseils Généraux du Tarn et de la Haute-Garonne et la Communauté d’agglomération de Castres Mazamet.

Dans l’hypothèse d’une maîtrise d’ouvrage publique la participation des collectivités était évaluée à 230 millions d’euros HT, avec une réalisation à l’horizon 2030.

Le projet d’autoroute d’environ 70 kilomètres est très attendu par les habitants de cette partie est du Tarn qui souhaitent ainsi irriguer un bassin d’emploi de plus de 10 000 emplois salariés.

(1) conseil régional de Midi-Pyrénées, conseils généraux du Tarn et de la Haute-Garonne, Communauté d’agglomération de Castres–Mazamet.

Commentaires

Enquête publique pour l’autoroute Toulouse-Castres fin 2015

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur