Enjeux de la dérogation : regards croisés du naturaliste et de l'urbaniste

Si le naturaliste se réjouit de la multiplication des demandes de dérogation « espèces protégées » (DDEP), cette multiplication peut poser question à l'urbaniste. Aussi bénéfique qu'elle soit vis-à-vis des écosystèmes permettant notamment de produire une cartographie dynamique des écosystèmes, la procédure de dérogation « espèces protégées » ne peut pas être initiée pour tous les projets. Seuls ceux dotés d'un caractère impératif d'intérêt public majeur y sont éligibles. Cette règle impose une approche différente de l'aménagement qui doit être compris par les territoires. Cette compréhension est essentielle pour éviter un moratoire sur la construction.

Partager

Urbanisation massive, artificialisation des sols, érosion de la [...]

Cet article est réservé aux abonnés Opérations Immobilières

Soutenez un journalisme d'expertise.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Les formations LE MONITEUR

Toutes les formations

LES EDITIONS LE MONITEUR

Tous les livres Tous les magazines

Les services de LE MONITEUR

La solution en ligne pour bien construire !

KHEOX

Le service d'information réglementaire et technique en ligne par Afnor et Le Moniteur

JE M'ABONNE EN LIGNE

+ 2 500 textes officiels

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

56 - BRECH

Résidence Opale, construction de 25 logements à Brech..

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS

SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE, ABONNEZ-VOUS DÈS MAINTENANT À Opérations Immobilières

Rejoignez la communauté des professionnels de l'immobilier et profitez d'informations et données clés sur votre secteur.

Découvrez nos offres
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil