En direct

Enfin un accord sur le partage de Dalkia entre Veolia et EDF

le 28/10/2013  |  CommunicationEntreprisesFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energie
Communication
Entreprises
France entière
Valider

Après un contentieux qui a duré un an et demi , Veolia Environnement et EDF sont enfin parvenus à un accord en vue de se répartir les actifs de Dalkia, leur co-entreprise de services énergétiques, a indiqué, dimanche à l’AFP une source proche du dossier, confirmant une information de l’Agefi et reprise par la presse, lundi 28 octobre.

EDF aura 100 % de Dalkia France et Veolia 100 % de Dalkia International, a indiqué cette source, qui a requis l’anonymat, ajoutant que l’opération serait globalement neutre sur le plan financier pour les deux groupes.

Cet accord, qui devait être validé, lundi 28 octobre, par les conseils d’administration de Veolia et d’EDF, verra donc EDF récupérer en totalité les activités françaises de Dalkia, dont il détient pour le moment 34 % indirectement, via la coentreprise Dalkia Holding détenue à 66 % par Veolia. En échange, Veolia va pouvoir contrôler à 100 % les activités internationales de Dalkia, dont EDF possède actuellement la moitié des parts (directement et via Dalkia Holding). Ce partage va enfin permettre à Veolia et EDF de clore un contentieux qui pesait sur les perspectives de leur filiale commune.

EDF réclamait en effet depuis deux ans le droit de grimper à 50 % du capital de Dalkia France, en vertu d’une option d’achat remontant à son entrée au capital de Dalkia, en 2000, ce à quoi Veolia rétorquait que cette option avait expiré en 2005. Alors qu’un accord semblait en bonne voie début 2012, une fronde infructueuse contre le patron de Veolia, attribuée à celui d’EDF Henri Proglio (lui-même ancien PDG du spécialiste de l’eau et des déchets) avait envenimé les relations entre les deux groupes, poussant EDF à saisir la justice pour tenter d’obtenir gain de cause. Mais, après l’intervention d’un mandataire, obtenue par le patron de Dalkia Franck Lacroix, EDF et Veolia avaient déjà fait un premier pas vers une entente en février dernier, en acceptant d’injecter en commun 600 millions d’euros dans Dalkia International, qui menaçait d’être financièrement asphyxiée par la mésentente entre ses propriétaires.

L’opération va permettre à Veolia d’achever sereinement sa restructuration, en intégrant Dalkia à sa nouvelle organisation, dite « un Veolia par pays», qui consiste à rapprocher ses différents métiers à l’international. Et au passage, de récupérer les 400 M¤ annuels de bénéfice opérationnel dégagés par Dalkia International. De son côté, EDF (déjà en passe de racheter Citelum, la filiale d’éclairage public de Dalkia) va avoir les coudées franches pour se développer à fond dans les services énergétiques sur son marché domestique. Ce domaine intéresse de plus en plus les énergéticiens, notamment GDF Suez, principal concurrent d’EDF en France, très actif via sa filiale Cofely.

Commentaires

Enfin un accord sur le partage de Dalkia entre Veolia et EDF

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

Date de parution : 04/2018

Voir

Montage et exploitation d’un projet éolien

Montage et exploitation d’un projet éolien

Date de parution : 05/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur