En direct

Energies renouvelables solaire thermique : une solution adaptée à la rénovation

le 28/06/2002  |  Energies renouvelablesProduits et matérielsEquipementEnergieRénovation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energies renouvelables
Produits et matériels
Equipement
Energie
Rénovation
Loire-Atlantique
Travaux publics
Valider

Dans une ferme abandonnée, les deux appartements de 120 m2 réalisés par la SCI Les Terriers, à Blain (Loire-Atlantique), dans le cadre d'un programme social disposent d'un système de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire conçu pour une optimisation des apports par capteurs solaires. Réalisé par Grimaud Energie Solaire (GES), à Nantes, ce système se compose de 20 m2 de modules thermiques Viessmann (8 éléments de 2,5 m2) auxquels est associée une chaudière fioul d'appoint à haut rendement. Les calories produites par les capteurs sont accumulées dans un ballon de 750 l avant d'alimenter les planchers chauffants et les radiateurs. Ce même ballon intègre un second ballon en inox de 60 l destiné à la préparation instantanée d'eau chaude sanitaire. L'ensemble est régulé par le Solartrol M de Viessmann qui mesure l'irradiation solaire quotidienne et gère la mise en marche de la chaudière.

Couramment mise en oeuvre par Jacques Grimaud, responsable de GES, ce principe d'hydroaccumulation présente deux avantages. Tout d'abord, il permet de dimensionner l'installation selon les besoins réels : si on admet généralement qu'il faut 16 m2 de capteurs pour 100 m2 de plancher, sur ce chantier la surface de capteurs est seulement de 10 m2 pour 120 m2 de surface habitable. En second lieu, le recours à l'hydroaccumulation offre plus de souplesse qu'un plancher solaire direct. Les calories peuvent être restituées ultérieurement, ce qui autorise une véritable maîtrise de cette énergie gratuite. Un choix du maître d'ouvrage qui souhaitait réduire les charges locatives.

D'un coût total de 167 000 euros (foncier et travaux), le poste budgétaire affecté au solaire thermique est de 29 000 euros. Le surcoût est évalué entre 7000 et 7500 euros par logement par rapport à une solution de chauffage classique par chaudière seule. L'Ademe a apporté une aide de 4100 euros, et le conseil général, 2700 euros.

Fiche technique

Maître d'ouvrage :

SCI Les Terriers

Maître d'oeuvre :

Loïc Daubas

Chauffage :

Grimaud Energie Solaire

PHOTO : L'hydro- accumulation permet une grande souplesse de consommation.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur