En direct

Energies renouvelables : le taux d’équipement des particuliers s’envole
Les pompes à chaleur restent très populaires. - © Viessmann

Energies renouvelables : le taux d’équipement des particuliers s’envole

Augustin Flepp |  le 06/02/2019  |  EnergieEnergies renouvelablesQualit'EnRRGE

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energie
Bâtiment
Energies renouvelables
Qualit'EnR
RGE
Valider

La proportion de Français détenant au moins une installation de production de chaleur ou d'électricité alimentée par des énergies renouvelables grimpe de six points en un an, rapporte le 9e baromètre « Les Français et les énergies renouvelables », publié par l’institut Opinion Way et Qualit’EnR. La cote de confiance envers les professionnels installateurs atteint, quant à elle, un niveau historique.

L'association Qualit’EnR, en partenariat avec l’institut de sondage Opinion Way*, a publié son 9e baromètre annuel « Les Français et les énergies renouvelables ». L’étude montre pour la première fois une progression significative des installations de production de chauffage ou d’électricité alimentées par des énergies « vertes » dans les foyers français.

En 2019, ils sont désormais 41% à déclarer être équipés d’au moins un appareil, soit un bond de six points par rapport au baromètre précédent. Le taux d’équipement atteint même 61% chez les propriétaires de maisons individuelles. Un résultat peu surprenant compte tenu des procédures complexes et longues dans le collectif pour obtenir des aides financières.

Un parc ancien à remplacer

Le classement des équipements les plus répandus reste plus ou moins le même : l’insert de cheminée (15%), poêle à bois (13%), pompes à chaleur (11%), panneaux photovoltaïques (7%) et chauffe-eau solaire (5%). « La présence de tous ces équipements progresse de 1 à 2 points par rapport à 2018, hormis les poêles à bois (stable) et les chaudières à bois (-1 point) », indique l’étude de Qualit’EnR.

L’association constate que le potentiel de remplacement des anciennes chaudières fioul et gaz est considérable : « la moitié des personnes concernées déclarent être équipées d’une chaudière ancienne, soit un parc de plusieurs millions d’équipements de chaudières à rénover dans la prochaine décennie », assure l’organisme.

Les Français font confiance au bouche à oreille


Pour les travaux, la cote de confiance des Français envers les installateurs atteint un niveau record (71%, +9 points). « C’est le plus haut niveau historique mesuré depuis le début de ce baromètre, avec une hausse de vingt points de confiance en l’espace de neuf ans », souligne Frédéric Micheau, directeur des études du département opinion d’Opinion Way.

Ce qui traduit, selon Richard Loyen, conseiller du président de Qualit’EnR, de la montée en puissance de la qualification RGE : « La filière bénéficie d’un dispositif qualité complet : de la formation jusqu’aux contrôles de réalisation, en passant par la qualification RGE de l’entreprise. L’association Qualit’EnR compte plus de 10 000 entreprises engagées pour la qualité d’installation dans les énergies renouvelables, de quoi trouver facilement un professionnel de confiance près de chez soi ».

Sur le même sujet Le label RGE traverse un premier trou d'air

Cette année, la recommandation d’un proche (81%, +7 points) dépasse le label de qualité (79%, -1 points) dans les critères de sélection d’un professionnel. Les références d’installation (70%) et la proximité géographique (68%, +4 points) s’affirment également comme des paramètres à ne pas négliger.

Des intentions d'achats à la baisse


Autre point intéressant : l’appétence des Français pour l’autoconsommation. Une large majorité des sondés consommeraient en priorité sa propre électricité - s’ils disposaient de panneaux photovoltaïques – plutôt que de la revendre intégralement. Des annonces qui se confirment dans les faits : 90% des nouveaux projets de raccordement s’effectuent en autoconsommation, selon Enedis. Une petite part des Français (23%) serait même prêt à l’échanger localement leur surplus d’électricité, voire à l’offrir à une association ou à des personnes en situation de précarité énergétique (11%).


Point négatif : les intentions d’achat sont en léger recul. Un quart des Français envisage d’acquérir ou de renouveler un équipement valorisant les énergies renouvelables (-2 points vs 2018). « Ce recul peut dépendre d’une variation statistique dans la marge d’erreur, soit de l’amorce d’une tendance mais il faut attendre l’année prochaine pour savoir si c’est une vraie tendance ou pas », prévient Frédéric Micheau de l’institut Opinion Way.

Echantillon de 1002 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de
catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. L’échantillon a été interrogé par questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview). Les interviews ont été réalisées les 23 et 24 janvier 2019.

Commentaires

Energies renouvelables : le taux d’équipement des particuliers s’envole

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur