En direct

Energies marines renouvelables : le SER demande un dispositif de soutien et une planification

le 06/05/2013  |  SantéTechniqueBâtimentEnvironnementFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Santé
Energie
Technique
Bâtiment
Environnement
France entière
Etat
Energies renouvelables
Valider

Le Syndicat des énergies renouvelables demande à la ministre de l'Ecologie, Delphine Batho, un dispositif de soutien pour le développement de "fermes pilotes", le lancement rapide de l'Appel à manifestation d'intérêt et la création d'un « Comité National d’orientation des énergies marines ».

Le Syndicat des énergies renouvelables a salué vendredi 3 mai la publication du rapport sur les perspectives de développement des énergies marines renouvelables

Néanmoins, souligne le SER dans un communiqué "plusieurs conditions sont indispensables au développement d’une filière nationale, à commencer par celui de disposer, d’ici à 2016 pour l’hydrolien, et 2017 pour les autres technologies (éolien flottant, houlomoteur, et énergie thermique des mers), de « fermes pilotes » composées de plusieurs machines, qui permettront aux professionnels de s’assurer de la viabilité technique et économique des installations avant de s’engager dans des projets commerciaux de plus grande envergure". Des projets pilotes qui n’attendent plus que le lancement des dispositifs de soutien annoncés en février dernier par Delphine Batho ministre de l'Ecologie.

Rappelant que la France sera en mesure de disposer de premières fermes commerciales dès 2020 avec pour objectif de se positionner comme un leader mondial des énergies marines,e le SER souligne que la phase commerciale "nécessite une préparation qui doit commencer au plus vite, afin d’anticiper autant que possible les problématiques liées à l’identification de zones propices au déploiement des différentes technologies, à la concertation avec les autres acteurs concernés, au raccordement des parcs, etc. à travers notamment la rédaction d’une « feuille de route » pour les énergies marines".

Pour ce faire, les professionnels réunis au sein du SER appellent les pouvoirs publics à suivre les recommandations de ce rapport, notamment en :

- lançant au plus vite l’Appel à Manifestation d’Intérêt pour des « briques technologiques », annoncé en février dernier ;

- mettant en place sans délais un mécanisme de soutien financier adapté aux fermes pilotes hydroliennes dans un premier temps, puis pour les autres technologies ;

- créant un « Comité National d’orientation des énergies marines », instance de concertation et d’orientation, constitué de l’ensemble des acteurs des énergies marines : Etat, ADEME, CGI, RTE, SER, etc. qui devra travailler dès à présent à la préparation de la phase de déploiement commercial des différentes technologies.

Commentaires

Energies marines renouvelables : le SER demande un dispositif de soutien et une planification

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

Date de parution : 04/2018

Voir

Montage et exploitation d’un projet éolien

Montage et exploitation d’un projet éolien

Date de parution : 05/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur