Entreprises de BTP

Energies : Bouygues rachète le suisse Alpiq Engineering pour près de 725 millions d’euros

Mots clés : Entreprise du BTP

La filiale multi-technique de ce groupe suisse intervient dans le bâtiment et les infrastructures d’énergie, industrielles et de transport. Elle réalisait un chiffre d’affaire d’environ 1,45 Md € de chiffre d’affaires en 2017.

C’est un rachat  d’envergure que Bouygues est en train de réaliser en Suisse, et qui va concerner à la fois ses branches Bouygues Construction et Colas. Le groupe annonce en effet ce lundi matin l’acquisition d’Alpiq Engineering Services, la division services multi-techniques de l’énergéticien suisse Alpiq, pour 850 millions de francs suisses (environ 725,5 M €).

Cette division, qui représente l’essentiel du groupe Alpiq, est spécialisée dans les activités de services multi-techniques pour le bâtiment et pour les infrastructures d’énergie, industrielles et de transport. « Compte tenu de la situation difficile de la production suisse sur le marché libre, Alpiq n’a actuellement pas les moyens financiers pour poursuivre le développement des activités de services et d’ingénierie », justifie Alpiq dans un communiqué.

 

Bouygues Construction et Colas concernés

 

Alpiq Engineering Services compte près de 7 650 salariés et a réalisé un chiffre d’affaire d’environ 1,7 Md de francs suisses (environ 1,45 Md €) en 2017, essentiellement en Suisse (57%), en Allemagne (24%) et en Italie (12%).

Dans le cadre de cette transaction, qui devrait être finalisée au deuxième semestre 2018, Colas Rail, filiale de Colas, lui-même filiale de Bouygues, va reprendre les activités ferroviaires d’Alpiq Engineering Services, pour 150 M de francs suisses (128 M €), tandis que Bouygues Construction acquiert l’essentiel du groupe pour 700 M de francs suisses (597 M €).

 

« Complémentaire des filiales »

 

« Cette acquisition fait de Bouygues Construction un acteur de référence de l’énergie et des services en Europe », a souligné Philippe Bonnave, PDG de Bouygues Construction, cité dans un communiqué.

Bouygues Construction explique que les actifs rachetés sont très complémentaires de ses filiales Bouygues Energies et Services Suisse, Losinger Marazzi, VSL et PraderLosinger et qu’ils lui donnent « l’opportunité de s’implanter sur de nouveaux marchés majeurs en Europe, notamment l’Allemagne et l’Italie ».

Pour Colas Rail, les activités ferroviaires d’Alpiq Engineering Services lui permettront de « renforcer son expertise dans le domaine des caténaires » et de se développer sur les marchés suisse et italien.

Les autorités de concurrence européenne et suisse doivent maintenant se prononcer.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X