En direct

Energie : l'ambition européenne du Rhin supérieur
Table ronde lors du premier meeting du « réseau sur l’énergie de la région trinationale du Rhin supérieur », le 23 novembre à Kehl - © © Réseau sur l'énergie

Energie : l'ambition européenne du Rhin supérieur

Laurent Miguet, bureau de Strasbourg |  le 24/11/2010  |  EuropeBas-RhinFrance Vosges

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energie
Europe
Bas-Rhin
France
Vosges
Valider

L'ambition de l'excellence européenne et mondiale porte le « réseau sur l'énergie de la région trinationale du Rhin supérieur », qui a tenu son premier meeting le 23 novembre à Kehl (banlieue allemande de Strasbourg).

Président de la commission « Protection du climat » à la conférence du Rhin supérieur, le suisse Alberto Isenbourg a détaillé quelques étapes de la feuille de route du réseau baptisée Trion, doté de deux salariées permanentes à Kehl et d'un budget de 900.000 euros jusqu'en 2013 : mise en ligne du site trilingue trion-climat.net le 1er janvier prochain, second meeting consacré au bois énergie en mars 2011 à l'occasion du salon des énergies renouvelables de Fribourg, ouverture d'une formation transfrontalière et diplômante au second semestre 2011 pour les artisans et les architectes, création d'un véritable cluster transfrontalier d'ici à 2013...

Locomotive alsacienne

« Nos amis français ont déjà pris une longueur d'avance sur ce chemin », s'est réjoui, en ouverture du meeting, le Regierunspräsident de Fribourg Julian Würtenberger (représentant de l'Etat fédéral allemand). En réponse à cette allusion au pôle de compétitivité Alsace Energivie, labellisé par l'Etat en avril dernier, son directeur Jean-Luc Sadorge a plaidé pour l'amplification transfrontalière du travail lancé en Alsace. « Seuls, nous n'atteignons pas la taille suffisante pour contribuer à élaborer les futures normes européennes en matière de bâtiment à basse consommation », estime le directeur d'Alsace Energivie. Accompagné par l'Etat et la région, présidé par Pierre-Etienne Bindschedler, P-DG de Soprema, le cluster fédère toues les composantes du BTP alsacien, tirées par des locomotives industrielles comme De Dietrich Thermique, Mathis, Socomec ou Hager. L'ambition d'une harmonisation européenne trouve des échos jusqu'en Suisse : « Mettons en commun nos moyens de recherche et d'innovation ! », s'est par exemple exclamé Daniel Moll, P-DG du façadier bois Ernhe AG Holzbau de Laufenbourg.

Contradictions internes

Déjà impliqué dans la mise en réseau transfrontalière à travers ses filiales Electricité de Strasbourg (ES), Energie Baden-Württemberg (ENBW) et l'Institut de recherche sur les énergies renouvelables de Karlrsuhe (Eifer), le groupe EDF en illustre aussi des contradictions internes, soulignées le 23 novembre à Kehl : « Comment un groupe centralisé s'accommodera-t-il de la culture de la décentralisation véhiculée par les énergies renouvelables ? », a questionné le journaliste allemand Franz Alt. En clôture de la rencontre, le commissaire européen à l'énergie et ex ministre président du Bade-Wurtemberg Gunther Oettinger a enfoncé le clou, sur le terrain de la concurrence : « Votre monopole n'est plus viable. Le pinot noir circule désormais sans problème entre l'Alsace et le Pays-de-Bade, alors que dans le secteur de l'énergie, nous sommes encore au XVème siècle ! ».
L'approche libérale du représentant de l'exécutif européen a illustré une autre contradiction interne entre ceux qui cherchent à relever localement le défi climatique soit par l'approche décentralisée, soit par la division internationale du travail : « Les infrastructures de transport se heurtent aux oppositions locales. Utilisons nos toits et construisons des éoliennes dans les Vosges et en Forêt Noire plutôt que d'importer l'éolien Offshore », plaide d'un côté Karl-Friedrich Siegahn, directeur du programme Energie Climat du Karlsruhe Institut of Technology. A l'inverse, le commissaire européen s'en tient à la stricte orthodoxie libérale : « Les besoins de l'union européenne vont continuer à croître, alors que ses disponibilités diminueront. Les gisements solaires et éoliens les plus rentables se trouvent respectivement au sud et au nord : le transport et le stockage constituent les défis essentiels de l'avenir »... Business as usual.

Le Commissaire pour l'énergie Günther H. Oettinger
Le Commissaire pour l'énergie Günther H. Oettinger - © © Réseau sur l'énergie

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'instrumentation et la mesure en milieu nucléaire

L'instrumentation et la mesure en milieu nucléaire

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

Date de parution : 04/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur