En pleine tension avec l'Etat, Action Logement nomme une nouvelle directrice générale
- © Agence Sofiacome

En pleine tension avec l'Etat, Action Logement nomme une nouvelle directrice générale

Marie-Noëlle Frison, avec AFP  |  le 09/11/2020  |  LogementGroupe Action LogementFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Logement
Groupe Action Logement
France
Valider

Nadia Bouyer vient d'être nommée directrice générale de l'ex-1 % Logement. Elle remplace à ce poste Bruno Arbouet, qui quitte ses fonctions, alors que l'organisme paritaire est dans le collimateur du gouvernement. 

 

"Réunis en conseil d'administration, les partenaires sociaux d'Action Logement Groupe (ALG) ont désigné, lundi 9 novembre, Nadia Bouyer, au poste de Directrice Générale", a annoncé Action Logement dans un communiqué. Elle succède à Bruno Arbouet, qui devait initialement quitter le groupe en septembre 2019.

La nouvelle directrice générale, qui prendra ses fonctions le 1er décembre 2020, a promis de garder le "cap" d'Action Logement, "dans une période où l'accès au logement est une problématique majeure".

Déjà un pied chez Action Logement

Actuelle directrice générale de Seqens, filiale d’Action Logement Immobilier et 2ème Entreprise Sociale pour l’Habitat en Île-de-France, membre du conseil d’administration de l’Ademe, du Conseil de l’immobilier de l’Etat et du Conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique, Nadia Bouyer, 45 ans, est diplômée de l’Ecole Polytechnique et de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées.

Elle a débuté son parcours professionnel à la direction de l’Equipement en Bretagne avant de diriger le pôle de financement des grandes opérations d’urbanisme, au ministère de l’Equipement.

Conseillère technique en charge du logement et de l’aménagement au cabinet de François Fillon, alors Premier ministre, puis directrice de cabinet de Benoist Apparu, ministre du logement, Nadia Bouyer exerce ensuite, entre 2011 et 2018, plusieurs fonctions à la Cour des Comptes comme conseillère référendaire.

Volonté de l'Etat de réformer Action Logement

Ce changement de direction est un signe, parmi d'autres, de relations tendues entre l'Etat et l'organisme paritaire. Celles-ci se sont encore crispées à la rentrée avec l'annonce d'un prélèvement d'un milliard d'euros par le gouvernement, puis la volonté affichée par celui-ci de réformer ce géant du logement social et intermédiaire, qui s'appuie sur un patrimoine d'un million de logements. 

"J'échange avec les partenaires sociaux. Cela mène à une discussion multilatérale sur les pistes d'évolution d'Action Logement, c'est-à-dire l'amélioration de sa gouvernance, la clarification du rôle respectif des partenaires sociaux et de l'Etat, la cohérence des engagements et des investissements avec la situation économique du pays", avait confié la Ministre du Logement Emmanuelle Wargon, au Moniteur, le 13 octobre dernier. Tout en indiquant qu'une consultation sur la réforme serait très prochainement lancée.

Sur le même sujet Les résultats appétissants d’Action Logement

Commentaires

En pleine tension avec l'Etat, Action Logement nomme une nouvelle directrice générale

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Valorisation foncière des collectivités

Valorisation foncière des collectivités

Date de parution : 11/2020

Voir

Traité de l'évaluation des biens

Traité de l'évaluation des biens

Date de parution : 11/2020

Voir

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil