En direct

En perte de vitesse, les stations de ski des Pyrénées doivent revoir leur stratégie
Les collectivités locales qui délèguent la gestion des remontées mécaniques portent seules le poids des investissements pour leur entretien - © © Phovoir-images

En perte de vitesse, les stations de ski des Pyrénées doivent revoir leur stratégie

Christiane Wanaverbecq (Bureau Sud-Ouest du Moniteur) |  le 11/02/2015  |  courdescomptes2015AménagementSportFrance entièreArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
courdescomptes2015
Aménagement
Sport
France entière
Architecture
Valider

Dans le massif pyrénéen, la fréquentation des stations de ski est en berne. Et comme la taille de ces stations reste bien souve modeste, leur situation financière se retrouve extrêmement tendue.

Les stations de ski alpin des Pyrénées n’attirent plus. Pour preuve, entre 2005 et 2014, la fréquentation y a baissé de 14 %. Pour Jean Mottes, président de la chambre régionale des comptes de Midi-Pyrénées, ce constat, lié à un hébergement insuffisant et à une mauvaise desserte, impose de nouvelles stratégies à des stations « trop nombreuses et trop petites pour résister à l’érosion de la fréquentation ». « Sur les 26 stations (*) recensées sur le massif, huit ont un chiffre d’affaires supérieur à 5 millions d’euros », a précisé le président de la chambre. Dans ce contexte, le moindre aléa climatique fragilise encore plus les stations. « Ces tensions ont des conséquences sur les finances des collectivités locales, souvent mises à contribution pour apurer la dette (…). La prise en charge directe ou indirecte des dépenses des stations par les collectivités de rattachement, limite, par voie de conséquence les investissements dans d’autres secteurs », est-il écrit dans le rapport qui souligne « une aggravation de la vétusté des équipements (…) et une réduction du volume annuel des investissements ». L’effort était de 10 millions d’euros en 2010 contre 800 000 euros en 2013. Et pour celles qui ont investi, l’effort se traduit par des « problèmes budgétaires et financiers (…) ». Parfois insolubles, ils sont la principale cause de la fermeture de station, à l’instar de celle de Puigmal.

Pour préserver une activité qui représente un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros, 10 000 emplois et 10% du marché national, la chambre propose de mutualiser les moyens et de changer d’échelle: « Il faut avoir une vision globale transversale. Les investissements doivent être ajustés. On ne peut plus anticiper sur une croissance de la demande. Les départements et les régions ont un rôle à jouer », conclut Jean Mottes.

(*) Les trois stations des Pyrénées-Atlantiques n’ont pas été incluses dans l’enquête.

Commentaires

En perte de vitesse, les stations de ski des Pyrénées doivent revoir leur stratégie

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur