En direct

En PACA, Christian Estrosi veut renégocier le contrat de plan Etat-région
Au-delà du «plan de 12 mesures à engager dans les 100 premiers jours», la lutte contre le chômage reste la priorité de Christian Estrosi, élu à la tête de la région PACA. - © © Ville de Nice

En PACA, Christian Estrosi veut renégocier le contrat de plan Etat-région

Rémy Mario (Bureau de Marseille du Moniteur) |  le 11/01/2016  |  Alpes-MaritimesEtatAménagementVarArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Alpes-Maritimes
Etat
Aménagement
Var
Architecture
Valider

Le nouveau président du conseil régional PACA veut un contrat de plan plus ambitieux, intégrant de nouveaux projets d’infrastructures. Le nouveau DGS de la région PACA sera l’ancien préfet du Var, Paul Mourier.

Lors de sa présentation des vœux à la presse, le nouveau président de la région PACA, Christian Estrosi, a présenté une série de mesures -«un plan de 12 mesures à engager dans les 100 premiers jours»- qu’il souhaite rapidement mettre en place à la tête de l’exécutif, pour tout à la fois lutter contre le chômage dans la région, sa priorité, relancer les investissements et réaliser des économies sur le fonctionnement de la collectivité. Le pilotage des services de la région a été confié à l’ancien préfet du Var entre 2010 et 2012, Paul Mourier et qui y était jusqu’à présent DGS du conseil départemental de Savoie. Il prendra ses fonctions le 18 janvier. Deux sessions plénières de la région sont prévues les 15 et 29 janvier pour attribuer les différentes délégations et voter les premières mesures de ce plan.

Plus de projets routiers et ferroviaires

Premier dossier intéressant directement le BTP: le contrat de plan. Signé en mai dernier entre l’Etat et la région, il a fait lors de sa mise au point l’objet de nombreuses critiques de la part des autres collectivités appelées à le financer (départements, intercommunalités, etc.), lui rapprochant son manque d’ambition et la non prise en compte de nombreux projets dans les territoires. «Beaucoup de collectivités n’ont pas encore signé ce contrat de plan. J’ai obtenu de Manuel Valls le principe d’un avenant à ce contrat. Nous allons, dans une dizaine de jours nous rencontrer, avec le préfet de région Stéphane Bouillon, pour ouvrir de nouvelles discussions» explique Christian Estrosi.

Plutôt que de renégocier de fond en comble le contrat, l’idée serait d’obtenir des rallonges ou de nouvelles inscriptions sur des projets que la région juge indispensable: poursuite de la Leo à Avignon, tunnel de Tende, contournement d’Arles, de Gap, pôle multimodal de Draguignan, desserte intermodale de Fos-sur-Mer, aménagement du port de Marseille-Fos, etc.

Une consultation pour la Villa Méditerranée

Pour accroître les marges de manœuvre financières de la région en termes d’investissements, Christian Estrosi veut en priorité réduire les dépenses de fonctionnement de la collectivité. «Nous avons déjà réalisé 5 millions d’euros d’économies de frais de fonctionnement au travers d’une série de mesures symboliques qui vont des suppressions de voiture de fonction et des téléphones, à l’annulation de formations dispensées aux élus en passant par des économies sur les dépenses de reprographie de documents administratifs» explique-t-il.

Installée sur la Canebière, non loin du conseil régional, la Maison de la Région est promise à la vente, «dès janvier». La Villa Méditerranée, réalisation phare de Michel Vauzelle pour Marseille Capitale Européenne de la Culture en 2013, «100 millions d’euros d’investissements et 5 millions d’euros de frais de fonctionnement par an» et sous le feu des critiques pendant la campagne électorale, va faire l’objet d’une consultation auprès de cabinets spécialisés pour l’affecter à de nouveaux usages (toutes les pistes sont envisagées), en plus d’un plan d’économie sur son fonctionnement.

Dans les transports, Christian Estrosi a confirmé l’installation de vidéo surveillance dans les TER et de portiques de sécurité dans les 141 gares de la région, des mesures qui font partie d’un plan de 250 millions d’euros pour améliorer la sécurité dans les transports.

Autre mesure que devrait également prendre le nouvel exécutif, quelques semaines après la forte pression mise par l’Etat dans la région sur les communes ne respectant pas les objectifs de la loi SRU: l’abandon de la minoration des subventions de la Région aux communes carencées.

Commentaires

En PACA, Christian Estrosi veut renégocier le contrat de plan Etat-région

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Date de parution : 09/2019

Voir

Initiation aux procédés généraux de construction

Initiation aux procédés généraux de construction

Date de parution : 09/2019

Voir

Construire, rénover et aménager une maison

Construire, rénover et aménager une maison

Date de parution : 09/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur