Réalisations

En Corse, des observatoires du cerf

Mots clés : Espace naturel

Dans les communes de Saint-Pierre de Venaco, Castifao et Quenza, dans le Parc naturel régional de Corse, trois observatoires ont pris place pour des points de vue exceptionnels sur le paysage et la faune…

Disparu voici cinquante ans, le cerf corse autrefois endémique sur l’île, a vu sa population ressuscitée au fil du temps, grâce à un programme de réintroduction lancé en 1985 par le Parc naturel régional de Corse qui couvre près de 40% de la superficie de l’île. Ce programme, qui a pleinement réussi, entre aujourd’hui dans une seconde phase principalement axée sur l’information et la pédagogie, afin d’amorcer une évolution des mentalités essentielle au regard de la fragilité de l’espèce.

D’une grande frugalité constructive, l’observatoire de quatre mètres carrés réalisé en bois local par l’agence Orma Architettura (Jean-Mathieu de Lipowski, Alicia Orsini, François Tramoni et Michel de Rocca Serra) – tout juste distinguée par les Ajap –  dévoile une architecture de clins de bois, traversée d’ombre et de lumière, qui cherche à se faire accepter du paysage sans pour autant s’en effacer. Formant points de repère, sa conception suggère au passant, face à l’immensité du paysage, l’existence en cet endroit d’un point de vue exceptionnel, autrefois transmis de génération en génération, par la tradition orale…

Coût unitaire : 8000 euros HT – Entreprise : Les Charpentiers de la Corse.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X