En direct

En Auvergne, une certification pour ameliorer l'offre, en attendant Vulcania

le 23/03/2001  |  ImmobilierCollectivités localesRéglementationNormesFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Collectivités locales
Réglementation
Normes
France entière
Tourisme
Valider

Dans la perspective de l'ouverture de Vulcania en 2002, le conseil régional d'Auvergne lance Qualité Auvergne, une marque destinée à l'hôtellerie indépendante classée.

L'obtention de cette marque est soumise à des prescriptions architecturales et de décoration et à des normes d'accueil et de services. Pour vérifier leur respect, Aucert, un organisme régional, réalise des audits après les travaux et avant présentation des dossiers. Il effectue également un contrôle annuel pour les établissements certifiés. Ce dispositif s'accompagne d'aides financières, pour les études, les audits de certification, la formation. La démarche implique de gros travaux : pour arriver à respecter les normes de surfaces, installer des sanitaires, doter les chambres des aménagements prévus, insonoriser les cloisons. Cette certification permet de réfléchir à une modification de l'offre et incite à optimiser les travaux réalisés. S'il est trop tôt pour avoir un inventaire des investissements induits, on peut dire que tous les corps de métier du bâtiment sont concernés.

Selon le conseil régional, plus de 200 établissements ont manifesté un intérêt pour obtenir la certification et 50 candidatures confirmées ont été enregistrées.

Le 27 novembre, 7 établissements ont été certifiés. Deux autres devraient l'être bientôt. Le seul audit obligatoire pour obtenir la certification est celui réalisé après travaux. Mais selon Marianne Petit, d'Aucert, il serait préférable que les hôteliers fassent réaliser un audit avant, afin de tout prévoir. Même s'ils font appel à un architecte, ceux-ci ne connaissent pas toujours tous les points du cahier des prescriptions. Le recours à un architecte et fortement encouragé, le conseil régional prenant à sa charge une partie du coût des expertises architecturale et de décoration. De plus, les hôteliers ont compris que l'intervention d'un homme de l'art facilitait l'acceptation de leurs dossiers pour des subventions et des prêts bancaires.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur