En direct

En Allemagne, l’Europa-Park se jette à l’eau pour 150 millions
Le nouveau parc aquatique comprendra quelque 30 000 m2 de surfaces couvertes. - © © © Europa-Park

En Allemagne, l’Europa-Park se jette à l’eau pour 150 millions

Christian Robischon (Bureau de Strasbourg du Moniteur) |  le 14/09/2017  |  EuropeERPTourismeTechniqueBâtiment

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Chantiers
Europe
ERP
Tourisme
Technique
Bâtiment
Valider

Second parc d’attractions en Europe à quelques kilomètres de la frontière française, l’Europa-Park lance les travaux d’un vaste parc aquatique. Il engage ainsi l’un de ses investissements les plus importants en 40 ans de success-story.

Cette première pierre valait bien le cérémonial qui l’a entourée ce 14 septembre. Le parc d’attractions allemand Europa-Park a célébré le lancement des travaux de son parc aquatique, auquel il consacre 150 millions d’euros d’investissements. «Il s’agit du plus important chantier privé dans le Land du Bade-Wurtemberg. Pour nous, il marque l’aboutissement d’un dossier de vingt ans, évidemment majeur dans notre histoire débutée en 1975», a exposé Roland Mack, le propriétaire familial de ce parc. Nulle folie des grandeurs chez lui et sa famille, mais une décision proportionnée à l’ampleur du site: l’Europa-Park a accueilli 5,5 millions de visiteurs l’an dernier, ce qui le conforte à la deuxième place des parcs d’attractions en Europe derrière Disneyland Paris. Et comme à son habitude, il finance le projet sans un centime de subventions publiques.

Le chantier de taille se déroule aux portes de la France puisque la petite commune de Rust qui abrite l’Europa-Park n’est qu’à 10 km de la frontière. Les Français représentent d’ailleurs un quart des visiteurs.

Ouverture en 2019

Les travaux se dérouleront jusqu’en 2019. Ils aménageront un nouvel espace de 45 hectares, comprenant 32 000 m2 de surface couverte de bassins aquatiques et 30 000 m2 pour un complexe hôtelier. Maître d’ouvrage, l’Europa-Park a organisé un montage qui s’apparente aux macrolots gros œuvre-clos couvert. «Pour ce chantier phare, nous souhaitions dans l’absolu répartir les marchés entre un maximum d’entreprises, sans passer par une entreprise générale. Mais dans le même temps, l’intensité d’activité dans le secteur régional de la construction et les compétences requises ont restreint les possibilités de choix», explique Roland Mack. Le compromis a consisté à confier un marché de gros œuvre élargi, respectivement au régional Rendler Bau pour le parc aquatique et au Sarrois Peter Gross Bau pour l’hôtel. «Le chantier occupera 500 personnes», précise le patron du parc.

Quant à la conception, elle est pilotée par une équipe interne au parc qui s’est entourée d’une dizaine de cabinets d’architectes et bureaux d’études. Pour l’attraction elle-même, l’Europa-Park s’est fait accompagner par Chip Cleary, un consultant international spécialisé.

Le chantier va durer deux ans et occuper 500 personnes.
Le chantier va durer deux ans et occuper 500 personnes. - © © Europa-Park

L’ampleur du projet a également représenté un défi pour les autorités locales: commune, Landkreis (groupement de communes) et Land. Elles y ont répondu par la constitution d’une «task force» rassemblant leurs administrations concernées. «Un service d’urbanisme ou un service d’environnement seul n’était pas en mesure d’instruire le dossier de façon isolée dans son coin», confirme Frank Scherer, élu du Landkreis.

De son nouvel équipement-phare, l’Europa-Park attend une nouvelle croissance de sa fréquentation, entre 500 000 et un million de visiteurs supplémentaires. De quoi soulever de nouveaux enjeux d’accessibilité du site, générateurs sans doute de travaux d’infrastructures. Mais de quoi surtout prolonger l’étonnante success-story. Née un peu au milieu de nulle part loin des métropoles, dans la tête des Mack une dynastie locale de fabricants de manèges, elle a su grandir étape par étape, sans se brûler les ailes.

Commentaires

En Allemagne, l’Europa-Park se jette à l’eau pour 150 millions

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le coût des travaux de bâtiment : Équipements techniques

Le coût des travaux de bâtiment : Équipements techniques

Date de parution : 11/2020

Voir

Le coût des travaux de bâtiment : Gros œuvre

Le coût des travaux de bâtiment : Gros œuvre

Date de parution : 11/2020

Voir

Le coût des travaux de bâtiment : Second œuvre - Finitions

Le coût des travaux de bâtiment : Second œuvre - Finitions

Date de parution : 11/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil