En direct

En 2017, les professionnels du BTP ont valorisé 70% des déchets inertes
D’après le dernier bilan publié par l’Unicem, 148 millions de tonnes ont été valorisées l’an passé (70,14%). - © ©amorando - stock.adobe.com

En 2017, les professionnels du BTP ont valorisé 70% des déchets inertes

le 04/06/2019  |  Travaux publicsDéchets de chantierDéchetsRecyclage

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bâtiment
Travaux publics
Déchets de chantier
Déchets
Recyclage
Valider

Sur les 211 millions de tonnes de déchets inertes produits en 2017, 148 millions de tonnes ont été valorisées (70,14%), rapporte l’Unicem. En septembre prochain, les producteurs de matériaux de construction devraient signer avec l’Etat un deuxième engagement pour la croissance verte (ECV) incluant de nouveaux objectifs (approvisionnement durable, transition énergétique, préservation de la biodiversité…).

Le recyclage des déchets inertes du BTP progresse lentement mais sûrement. Trois ans après la signature d’un Engagement pour la croissance verte (ECV) avec l’Etat, les producteurs de matériaux de construction ont publié un bilan positif : le taux de valorisation des déchets inertes s’est élevé à 70% en 2017 (contre 61% en 2014).

Pour rappel, l’Unicem, l’UNPG et le SNBPE se sont engagés à participer à la valorisation de 70% des déchets du BTP à l’horizon 2020, un des objectifs de la directive européenne 2008/98/CE, repris dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV). Toutefois, l’engagement signé avec l’Etat en avril 2016 portait uniquement sur le traitement des déchets dits inertes (terres et cailloux, bétons de démolition, briques, enrobés routiers…) qui représentent 93% du volume global. Les résultats publiés par la filière ne comprennent pas les déchets dangereux et non dangereux (7%).

Réemploi direct


D’après le dernier bilan publié par l’Unicem, 148 millions de tonnes ont été valorisées en 2017 (70,14%), et selon trois méthodes : le recyclage via les plateformes dédiées (44%), le réemploi direct de chantier à chantier (34%) et la valorisation via le remblayage des carrières (22%). Les déchets recyclables sont même recyclés à hauteur de 80% couvrant 28% de la demande en granulats pour la construction.

Ces résultats parachèvent l’étroite collaboration entamée en avril 2016 entre le ministère de la transition écologique et la profession autour d’une série de mesures : sensibilisation auprès des maîtres d’ouvrages, création d’une cartographie des centres de recyclage, rapprochement des acteurs économiques et des entreprises de recyclage…

ECV II

Les producteurs de matériaux ont notamment développé plusieurs outils d’information et de sensibilisation, à destination des professionnels du recyclage et des maîtres d’ouvrage, comme la plateforme www.materrio.construction. Cet espace internet regroupe un tableau de bord de la valorisation, une cartographie du réseau national des carrières et des plateformes dédiées à la valorisation et au recyclage, des témoignages et retours d’expérience.

A partir de septembre 2019, la profession devrait signer un nouvel ECV avec l’ambition d’atteindre 90% de déchets inertes recyclés à l’horizon 2025, soit une hausse de 8 millions de tonnes. Le contrat entre les deux parties portera également sur l’approvisionnement durable en matériaux pour la construction et l’industrie, la transition énergétique et la préservation de la biodiversité.

Sortie du statut "Déchet"


D’autres travaux attendent la filière comme la requalification et la sortie du statut de « déchet » (pour la partie inerte) et l’élargissement du périmètre du marque CE pour une meilleure traçabilité des granulats recyclés.

Dans le même temps, plusieurs expérimentations tenteront de prouver la faisabilité d’un recyclage à 100%, sous certaines conditions et pour des chantiers spécifiques. Lorsque ce taux de recyclage sera possible, l’Unicem estime que le volume de déchets traités couvrira a32% de la demande en granulats pour la construction.

Dans le secteur du bâtiment, les efforts se poursuivent (projet Démocles) pour améliorer le recyclage des déchets du second œuvre du bâtiment (10 millions de tonnes) qui affichent un taux de valorisation d’à peine 35%, selon l’Ademe.

Commentaires

En 2017, les professionnels du BTP ont valorisé 70% des déchets inertes

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur