En direct

En 2018, l’Anah devra faire
Julien Denormandie a réaffirmé les objectifs de l'Anah ce 28 février 2018. - © © Phovoir

En 2018, l’Anah devra faire "mieux, plus vite et plus simple" selon Julien Denormandie

le 01/03/2018  |  EnergieTechniquePerformance énergétique

Améliorer sa relation avec les utilisateurs, faire appel aux acteurs de la rénovation… pour atteindre son objectif de 75 000 rénovations énergétiques en 2018, l’agence nationale pour l’habitat (Anah) doit renforcer son action sur le terrain, a rappelé ce 28 février 2018 Julien Denormandie, secrétaire d’Etat à la Cohésion des territoires.

Avec 52 266 logements rénovés dans le cadre de son programme « Habiter Mieux » en 2017, l’Agence nationale pour l’habitat (Anah) doit passer à l’échelle supérieure cette année. Objectif : atteindre les 75 000 rénovations énergétiques prévues chaque année à partir de 2018 dans le cadre de « Habiter Mieux ». Aussi, c’est pour réaffirmer cet objectif que Julien Denormandie, secrétaire d’Etat à la Cohésion des territoires, s’est rendu le 28 février 2018 sur un chantier de rénovation énergétique, à Nanterre (92). Dans une maison située au 32 rue de Stalingrad, l’Anah a financé à hauteur de 63 000  euros (sur 67 000 €) les travaux d’isolation thermique par l’extérieur et d’isolation des combles.

« Avec 1,2 milliard d’euros accordés sur 5 ans, le financement de l’Anah est sans précédent », soutient Julien Denormandie. Outre l’augmentation des moyens financiers, le gouvernement veut rendre plus visible l’action de l’Anah auprès du grand public.  « Aujourd’hui, l’agence doit améliorer sa relation avec les utilisateurs. Pour les ménages, il s’agit de trouver plus facilement les interlocuteurs, mais aussi de simplifier le site internet et les demandes », enjoint le secrétaire d’Etat à la Cohésion des territoires.

Entretenir des relations avec les acteurs de la rénovation

 

Julien Denormandie l’affirme : pour renforcer son action, l’établissement public doit aussi développer une relation durable avec d’autres acteurs de la rénovation. « C’est important que l’Anah, dans le déploiement de son action, fasse appel à des associations, comme Soliha par exemple [la fédération est spécialisée dans l’accompagnement des ménages précaires – NDLR] », souligne le secrétaire d’Etat.

En 2018, l’agence devra donc « faire mieux, plus vite et plus simple », comme l’a répété Julien Denormandie. Pour y arriver, elle dispose d’un budget d’intervention pour l’année en cours de 799,2 millions d’euros, qui devra permettre de réhabiliter au total 104 000 logements, dont les 75 000 du programme Habiter Mieux. Loin d’être le seul chantier à l’horizon, l’Anah a aussi signé un partenariat avec l’Agence nationale de la rénovation urbaine (ANRU), dans le cadre du nouveau programme de renouvellement urbain. Objectif : intervenir efficacement dans de nombreuses copropriétés en difficulté.

Commentaires

En 2018, l’Anah devra faire "mieux, plus vite et plus simple" selon Julien Denormandie

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Traité des baux commerciaux

Traité des baux commerciaux

Date de parution : 12/2017

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur