En direct

En 2017, un marché immobilier tertiaire stable, porté par la réhabilitation
Parvis de la Défense - © © Jean-Christophe BENOIST

En 2017, un marché immobilier tertiaire stable, porté par la réhabilitation

Samuel Chalom |  le 01/02/2017  |  ImmobilierTravaux publicsRénovation

23,5 milliards d’euros devraient être investis dans l’immobilier tertiaire en 2017. Un chiffre stable sur un an, porté par des opérations de réhabilitation plus que par de la construction.

En 2017, l’investissement dans l’immobilier tertiaire devrait rester stable, à 23,5 milliards d’euros contre 23,4 milliards d’euros en 2016, selon les premiers chiffres du Crédit Foncier dévoilés mercredi 1er février. «Le marché de l’immobilier d’entreprise a été dynamique l’année dernière. La tendance devrait se poursuivre cette année», affirme Bruno Deletré,  directeur général du Crédit Foncier. «On devrait retrouver la même typologie de grands investisseurs, à savoir des compagnies d’assurance, des fonds, des mutuelles, ou encore des investisseurs internationaux », complète Emmanuel Ducasse, directeur des études du Crédit Foncier Immobilier.

La stabilité devrait aussi se retrouver pour le marché de l’immobilier de bureau. « Nous tablons sur une demande locative de bureaux en Île-de-France de 2,4 millions de m² en 2017, un chiffre similaire à celui observé en 2016 », précise Bruno Deletré. Derrière ce chiffre, se cache une réalité qui ne devrait pas évoluer en 2017 : l’immobilier de bureau est un marché de réhabilitation, non de construction. « Je suis chef d’entreprise, j’échange mon outil immobilier contre un autre plus performant, plus économique au poste de travail. Même une surface plus chère au m² ne va pas me rebuter, puisque je peux faire mieux avec plus petit», explique Emmanuel Ducasse. Conséquence ? «La part des immeubles de bureau de seconde génération ne va pas cesser d’augmenter». Même lorsque des bureaux sont construits en « blanc » (en 2016, 2 ont été construits à Paris, 2 en banlieue), ils le sont dans des zones sans prise de risque. «C’est du faux-blanc », juge Emmanuel Ducasse, pour qui la tendance ne devrait pas évoluer en 2017.

Les collectivités locales frileuses face à l’immobilier logistique

Même constat pour le « blanc » dans l’immobilier logistique. «C’est un marché très risqué. Les entreprises sont demandeuses d’opérations clef en main, contrairement aux immeubles de bureaux, qui répondent à des standards. S’il y a des opérations en blanc, elles se feront essentiellement en périphérie parisienne », estime Emmanuel Ducasse. Les entreprises qui développent des plateformes logistiques font aussi face à des difficultés pour trouver du foncier : les collectivités locales se montrent réticentes lorsqu’il s’agit d’attribuer un terrain pour un entrepôt qui utilisera beaucoup d’espace, en ne créant que peu d’emplois.

Côté commerce, Crédit Foncier table, au global, sur une stabilité des taux de rendement, que ce soit pour les boutiques parisiennes ou en province, les centres commerciaux et les retail parks, mais une augmentation possible du rendement dans le prime (des bâtiments avec un emplacement stratégique, une excellente qualité de réalisation et de prestation), à Paris et en Ile-de-France. Emmanuel Ducasse estime par ailleurs que «les centre-commerciaux et les retails investissent dans de nouveaux produits qui siphonnent la clientèle des plus vieux centres, ce qui conduit à un phénomène de cannibalisation qui ne devrait pas se tarir». Dans le même temps, les parcs d’activité dans les petites villes continueront de subir un taux de vacance plus élevé, « du fait de la concurrence toujours plus forte de l’e-commerce ».

Commentaires

En 2017, un marché immobilier tertiaire stable, porté par la réhabilitation

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur