Entreprises de BTP

En 2016, les défaillances d’entreprises ont baissé de près de 13% dans le BTP

Encore une bonne nouvelle pour le secteur : les défaillances d’entreprises dans le secteur de la construction ont chuté de 12,7% en 2016, d’après les chiffres communiqués par le cabinet Altarès.

Un « redressement significatif ». Ce sont les termes employés par le cabinet Altarès à propos du nombre de défaillances d’entreprises déplorées dans le BTP en 2016. Celui-ci a en effet chuté de 12,7% (à 15 762). Cette baisse bénéficie à tous les segments d’activité. Le second oeuvre, qui concentre près de la moitié des défaillances du secteur, chute de 15,8%, le gros œuvre de 12,5% et les travaux publics de 12,3%. L’année dernière, malgré tout, deux PME du secteur ont mordu la poussière du fait de la conjoncture : Oger international (ingénierie de la construction, 461 salariés, 103,5 millions d’euros de chiffre d’affaires, procédure de sauvegarde) et Bancel (maçonnerie, 433 salariés, 56,5 millions d’euros de CA, redressement judiciaire).

2016 a été marquée par un très bon quatrième trimestre, qui a vu le nombre de défaillances chuter de 16,9% dans le BTP, et de 12,2% tous secteurs confondus. C’est « le meilleur quatrième trimestre depuis 2007, commente Altarès. En 2016, le plancher des 60 000 défaillances annuelles s’effondre enfin (57 844) pour la première fois depuis le printemps 2009. »

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X