En direct

En 2014, les artisans espèrent tenir le choc
Patrick Liébus, Président de la Capeb - © © Capeb

En 2014, les artisans espèrent tenir le choc

Adrien Pouthier |  le 14/01/2014  |  ArtisansEtat

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Artisans
Etat
Valider

Après une nouvelle année de crise en 2013, la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment s’attend à une année 2014 tout aussi difficile si les mesures annoncées tout au long du dernier trimestre par le gouvernement ne sont pas rapidement mises en œuvre.

Il se dit « prêt », « affûté comme un sportif de haut niveau », « au top ». Et il attend de voir. Après avoir dû commenter une nouvelle fois de mauvais chiffres pour l’année écoulée (-3 % de perte globale d’activité en volume en 2013, avec une chute particulièrement marquée dans le neuf de -6 %, 15.000 emplois perdus entre le 3e trimestre 2012 et le 3e trimestre 2013, et des défaillances d’entreprises en hausse de 5 %), le Président de la Capeb, Patrick Liébus, a appelé de ses vœux la mise en œuvre rapide des mesures annoncées depuis longtemps pour relancer enfin le secteur du bâtiment.

« J’attends le choc de simplification promis, la réduction des délais pour la délivrance des permis de construire, la limitation des recours abusifs, la baisse des charges sur nos entreprises, la réforme du régime de l’auto-entrepreneur», a listé Patrick Liébus. Pour le président de la Capeb, il est temps que les discussions fassent place à l’action : « les groupes de travail c’est bien, mais ça dure un peu trop longtemps. Et puis des annonces sont faites parfois alors même que les groupes de travail n’ont pas achevé leur tâche. Ça ne me plait pas. »

Un pacte de responsabilité à double sens

Ces mesures urgentes doivent venir compenser celles, déjà en place, qui peinent à se montrer efficaces. Pour 2014, la Capeb envisage pour l’instant un nouveau recul de l’activité dans l'artisanat (-1,5 %) et 4 000 nouvelles pertes d’emplois dansles TPE (8 000 pour l'ensemble du bâtiment). «Les contrats de génération ne marchent pas», explique Patrick Liébus. « Ils sont compliqués à gérer administrativement et surtout, le manque d’activité empêche de créer ces emplois ». Même cause, même effets pour les contrats d’apprentissage : pas d’activité, pas d’apprentis. Le CICE n’a eu aucun effet selon le président de la Capeb : « il me semble avant tout destiné aux grosses entreprises ».

Alors ? « Alors le pacte de responsabilité, d’accord. Mais il doit être à double sens. Les entreprises agissent, l’Etat agit : que l’on baisse nos charges » a demandé Patrick Liébus.

Enfin, les taux de TVA étant cette fois définitivement (?) fixés, Patrick Liébus compte notamment sur le secteur de l’amélioration de la performance énergétique, seul secteur en croissance en 2013, pour tirer l’activité. Et les premiers chiffres de l’intérim (+4,1% au dernier trimestre 2013), la hausse de la production de crédits immobilier laissent entrevoir un possible redémarrage.

« Le contexte économique n’est toujours pas simple, mais nous percevons des signes encourageants, la situation de décélération est encore trop fragile. Il ne faudrait pas que des mesures inadaptées soient décidées par les pouvoirs publics » a conclu Patrick Liébus.

Haro sur le compte pénibilité

Le compte péniblité, Patrick Liébus est contre. Totalement contre.

"C'est l'une des pires choses qu'on va mettre en place ! Notre rôle c'est de faire de la prévention pour assurer la santé et la sécurité de nos employés. Avec ce compte pénibilité on risque de créer des conflits dans les entreprises entre les chefs d'entreprise et les ouvriers et déresponsabilier certains justement au niveau de la prévention. Et puis enfin, on parle de simplification mais on rajoute une strate administrative et de la paperasse, c'est ridicule."

Commentaires

En 2014, les artisans espèrent tenir le choc

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur