En direct

Emploi Vers une stabilisation des effectifs dans le bâtiment

EMMANUELLE N'HAUX |  le 22/01/1999  |  HygièneDroit du travailConjonctureEntreprisesImmobilier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Hygiène
Droit du travail
Conjoncture
Entreprises
Immobilier
Réglementation
Valider

La baisse des effectifs s'est poursuivie en 1997 selon les indicateurs sociaux publiés par la Fédération française du bâtiment. 1998 a marqué le retour à une stabilisation de l'emploi dans le bâtiment avant une reprise en 1999.

Si, depuis 1991, le secteur enregistre un solde d'emploi négatif, la détérioration est moins marquée en 1997. Selon les indicateurs sociaux publiés par la Fédération française du bâtiment (FFB), « les effectifs diminuent de 1,1 % en 1997, soit une perte de plus de 12 000 emplois », alors qu'en 1996, la baisse était de 3,7 %.

Serait-ce la fin de l'hémorragie ? Tout porte à le croire. L'Insee prévoit un retour à l'équilibre des effectifs en 1998. De son côté la FFB prévoit un solde positif d'emplois en 1999. Reprise de l'activité oblige, le recours au chômage partiel enregistre lui une baisse notable. Au deuxième trimestre 1998, le nombre de journées indemnisées est deux fois moins important qu'en 1997 sur la même période (51 800 jours contre 96 300 jours). Le flux d'offres d'emploi enregistrées pour les métiers du BTP confirme cette reprise avec une hausse de plus de 9 %, augmentation plus importante que celle enregistrée dans les autres secteurs d'activité.

Les chefs d'entreprise affichent, eux, un optimisme « modéré » : à la mi-1998, ceux qui prévoient d'augmenter leurs effectifs étaient aussi nombreux que ceux qui auguraient une baisse. Par ailleurs, les entreprises connaissent des difficultés de recrutement, notamment pour des postes d'ouvriers qualifiés.

La part des salariés du second oeuvre ne cesse de croître

Depuis 1992, les entreprises de moins de cinquante salariés (voir graphique) voient leurs effectifs augmenter, alors que la part des effectifs dans les entreprises de plus de cinquante salariés diminue. Cette tendance se confirme si l'on examine l'activité de l'entreprise. La baisse des effectifs ouvriers est plus importante dans le gros oeuvre que dans le second oeuvre, où l'on retrouve des entreprises de petite taille.

Depuis les années soixante dix, la part des salariés travaillant dans le second oeuvre ne cesse de croître, passant de 45,4 % à 60,2 %. Au cours de cette même période, le niveau des effectifs de gros oeuvre s'est réduit de moitié. Les effectifs ouvriers ont le plus diminué, tandis que la part de l'encadrement dans l'emploi salarié BTP augmente. Deux explications à ce phénomène.

Les plans sociaux ont davantage touché les premiers ; la nature des marchés, davantage tournés vers la réhabilitation et la maintenance des équipements, conduit par ailleurs les entreprises à renforcer leur encadrement.

Le vieillissement de la population active du bâtiment et des travaux publics se poursuit, mais dans une moindre mesure, par rapport aux années précédentes. La part des moins de vingt-cinq ans est deux fois moins importante en 1997 qu'en 1980.

Une évolution des salariés cadres plus favorable dans la construction

Si le vivier des jeunes tend à diminuer naturellement du fait de la baisse démographique, l'image du secteur n'est pas toujours assez attractive pour susciter des vocations. Bonne nouvelle du côté des salaires. Concernant les ouvriers du BTP, la hausse de l'indice du taux de salaires horaires moyen observée en 1996 s'est poursuivie en 1997. Comparativement à l'ensemble des secteurs économiques, le rythme à été plus soutenu même si l'on constate un léger ralentissement sur la première moitié de 1998.

En revanche, pour les catégories employés, techniciens, agents de maîtrise et cadres, l'évolution est inverse à celle des ouvriers. Si 1997 est synonyme de ralentissement des augmentations de salaires pour ces catégories, les indicateurs, pour la première moitié 1998, signalent une hausse des indicateurs mensuels de base dans des proportions relativement plus importantes que celles enregistrées dans l'ensemble des secteurs économiques.

GRAPHIQUES

EFFECTIFS SALARIES DU BTP

PAR TAILLE D'ENTREPRISE

PAR CATEGORIE PROFESSIONNELLE

PAR TRANCHE D'AGE

SOURCE FFB

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Montage d’une opération immobilière privée

Montage d’une opération immobilière privée

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur