En direct

Emploi des jeunes : Nicolas Sarkozy mise sur la formation en alternance

Caroline Gitton |  le 24/04/2009  |  Apprentissage BTPHygièneFormation continueDroit du travailTravail

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Apprentissage BTP
Entreprises
Hygiène
Formation continue
Droit du travail
Travail
Val-d'Oise
Immobilier
Réglementation
Valider

Le président de la République, Nicolas Sarkozy, dévoile son plan pour l'emploi des jeunes, particulièrement touchés par la hausse du chômage liée à la crise. Au menu : des mesures pour doper les embauches en contrat d'apprentissage ou en contrat de professionnalisation.

"Si on ne fait rien, ce sont entre 170.000 et 220.000 jeunes de plus qui pourraient se retrouver au chômage d'ici fin 2010", alerte le chef de l'Etat lors d'une visite, ce 24 avril, à Jouy-le-Moutier (Val-d'Oise), au centre de formation de Veolia-environnement pour présenter son plan pour l'emploi des jeunes. L'Etat va ainsi investir, d'ici juin 2010, 1,3 milliard d'euros pour la formation, l'apprentissage et la professionnalisation des jeunes. Concrètement, plus de 500.000 jeunes pourraient être concernés.

L'accent est mis sur la formation en alternance. "Nous faisons le pari de l'apprentissage", clame Nicolas Sarkozy, qui promet une exonération de charges sociales pour toute embauche d'un apprenti entre juin 2009 et juin 2010. De plus, toutes les entreprises de moins de 50 salariés embauchant des apprentis supplémentaires devraient recevoir une prime de 1800 euros par apprenti. Le chef de l'Etat entend aussi booster le régime des contrats de professionnalisation. A cet effet, il est question d'octroyer une prime de 1000 euros pour l'embauche de chaque jeune de moins de 26 ans sous cette forme de contrat jusqu'à juin 2010. Une aide portée à 2000 euros pour les jeunes non bacheliers. Pour inciter les entreprises à recourir davantage à l'alternance, Nicolas Sarkozy envisage par ailleurs de confier à Henri Proglio, P-DG de Veolia environnement, une mission aux fins de mettre au point une "charte de l'alternance". L'idée : proposer ce document à la signature des branches et des entreprises, qui s'engageraient ainsi, objectifs chiffrés à l'appui, à développer l'alternance. Cette mission sera ciblée, dans un premier temps, sur les branches et les grandes entreprises.

Le président de la République compte par ailleurs sur les stages en entreprises pour relancer l'emploi des jeunes. A cet effet, une prime de 3000 euros devrait être versée aux entreprises embauchant en CDI, avant la fin septembre 2009, un jeune déjà en stage chez elles. Autre mesure : la rémunération obligatoire du jeune pour les stages de deux mois, contre trois actuellement.

Les annonces du chef de l'Etat ont été plébiscitées par le Medef et l'UPA. "Ces mesures contribueront sans aucun doute à favoriser l'accès des jeunes à l'emploi. Elles apportent aussi une réponse aux entreprises artisanales qui ne parviennent pas à trouver la main d'œuvre qualifiée nécessaire à leur développement", se félicite l'UPA.
Nicolas Sarkozy escompte une modification des textes "le plus rapidement qu'il est possible", c'est-à-dire avant l'été.

Commentaires

Emploi des jeunes : Nicolas Sarkozy mise sur la formation en alternance

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil