En direct

Emploi des handicapés : le BTP montre l’exemple
- ©

Emploi des handicapés : le BTP montre l’exemple

Defawe Philippe |  le 14/11/2007  |  EntreprisesFrance entièreHygièneAccessibilitéDroit du travail

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
France entière
Hygiène
Accessibilité
Droit du travail
Immobilier
Réglementation
Valider

A l’occasion de la 11ème "semaine pour l'emploi des handicapés", qui se tient jusqu’au 18 novembre, et qui vise à faire tomber les préjugés à travers des milliers de rencontres organisées entre entreprises et handicapés dans toute la France, retour sur quelques initiatives exemplaires récentes dans le BTP.

Mais d’abord un constat : le taux d'activité des personnes handicapées reste nettement inférieur à celui de la population en général (45% contre 70%) et le taux de chômage deux fois plus élevé (20%). La bonne surprise vient de la situation récente qui s’améliore selon Emmanuel Constans, président de l'Adapt (insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées), à l'initiative de cette semaine. "On a changé de braquet il y a environ trois ans: avant on parlait dans le désert, aujourd'hui on sent qu'il y a une prise de conscience des entreprises", assure-t-il, pas forcément par bonté d'âme, mais parce que la loi 2005 a durci les pénalités financières si l'entreprise n'embauche pas au moins 6% de personnes handicapées. Une loi dont on attend par ailleurs le décret "relatif à l'accessibilité des lieux de travail".
"L’insertion professionnelle est une nécessité pour la personne handicapée, mais les entreprises doivent prendre conscience que c’est également une chance pour leurs équipes" rappelle Emmanuel Constans.

Sogeclim, une entreprise modèle
Cette chance, Rodolphe Achard, PDG de Sogeclim Achard Associés, une entreprise de plomberie, chauffage et climatisation à La Chapelle-Saint-Luc (10) a su la saisir, malgré les embûches de la vie. Victime d’un grave accident à 17 ans alors qu’il est jeune compagnon charpentier, défiguré et amputé d’une jambe, il enchaîne les opérations et les maladies. Viennent ensuite quelques années de galères et d’expériences diverses avant la création de son entreprise en 1994. Plus de 10 ans après, Sogeclim Achard Associés est un succès. Elle compte aujourd'hui 110 salariés et 10 agences.
Handicapé à 80%, Rodolphe Achard a réflexe "handicap" lors d’un recrutement. Avec 15% de salariés handicapés, son entreprise dépasse de loin l'obligation légale de 6%. Du PDG, à Hervé Mermerick, magasinier, en passant par Joël Baour, directeur financier, Chantal Bartoli, responsable des ressources humaines, Nicolas Villat, dessinateur DAO, Isabelle Prochasson, assistante du service dépannage, Alain Savary, chargé de mission et plusieurs autres encore, l'entreprise fait travailler des personnes aux handicaps très différents, plus ou moins lourds, causés par la maladie ou des accidents, moyennant, lorsque c'est nécessaire, des aménagements de poste financés par l'Agefiph, une association au service des personnes handicapées et des entreprises.
"Ma priorité, c'était de faire tourner ma boîte, rappelle Rodolphe Achard. J'ai embauché des gens compétents, pour certains handicapés, sans y être contraint par la loi vu la taille de ma société au départ. Il n'y a pas de différence au travail, même lorsqu'on est une entreprise du secteur BTP. J'essaie de faire passer le message aux autres entreprises : ce n'est ni à cause de la loi, ni à cause des primes qu'il faut faire de la place aux personnes handicapées ; c'est pour leurs compétences".

Sur les chantiers aussi
Intégrer et maintenir dans l'emploi des personnes handicapées, tels sont aussi les objectifs de la mission handicap menée par Eurovia. Une mission insufflée par la direction générale de l'entreprise routière du groupe Vinci. "Nous avons démarré par un travail de compréhension du handicap en recensant les personnes handicapées présentes dans l'entreprise au travers de l'examen des déclarations annuelles obligatoires d'emploi des travailleurs handicapés (DOETH)", explique Valérie Aveline, adjointe au DRH.
Ce travail de recensement a permis d'identifier tous les types de handicap : moteur, sensoriel, maladies chroniques, dépression. "Il y a une méconnaissance du spectre du handicap. Pour la plupart des gens, le handicap se résume aux sourds, aux aveugles et aux personnes en chaise roulante", souligne Valérie Aveline. Les résultats de cette enquête révèlent une bonne surprise. L'entreprise compte 500 handicapés dont 80 % travaillent sur chantier. "Il s'agit essentiellement de salariés, présents dans l'entreprise depuis de nombreuses années, ayant subi un accident ou une maladie et que l'on a maintenu dans l'emploi", précise-t-elle.
Phase deux de la mission : recruter des personnes handicapées. L'objectif de départ est volontairement modeste. "Nous sommes partis sur une dizaine de recrutements annuels. Nous avons demandé à nos délégations de nous faire savoir sur quels types de postes elles pourraient intégrer un salarié handicapé", précise-t-elle. A partir des besoins exprimés, la direction des ressources humaines fera appel aux grands acteurs du placement des handicapés. "Nous souhaitons également développer la sous-traitance comme le recours aux ateliers protégés, indique Valérie Aveline. Nous leur confierons certains travaux comme le recyclage des cartouches d'imprimantes, le lavage des vêtements de travail etc." Une sous-traitance qui sera mise en place en liaison avec la direction des achats du groupe.
Le dernier axe de ce plan concerne le maintien dans l'emploi des salariés victimes d'accident ou de maladie. La direction des ressources humaines éditera un guide pratique à l'attention des entités pour les aider dans cette démarche. Le dialogue avec la médecine du travail, les aides existantes, les audits de postes. seront autant de questions abordées. "La mise en place de cette mission a conduit certains de nos salariés à nous faire part d'un handicap. Nous les accompagnons dans leur démarche de reconnaissance auprès de l'Agefiph", précise Valérie Aveline.

Accord avec les partenaires sociaux
Chez Bouygues Construction aussi, plusieurs filiales du groupe mènent des actions en faveur du recrutement et de l'intégration des personnes handicapées, notamment ETDE, spécialisée en électricité/maintenance.
Cette filiale a signé, en mai 2006, un accord avec les partenaires sociaux portant sur l'intégration et le maintien des collaborateurs handicapés ou devenus handicapés au sein de l'entreprise. Cet accord, qui a reçu l'agrément de la Direction du Travail, est le premier du genre à avoir vu le jour dans ce secteur d'activité (électricité/construction). 31 recrutements ont déjà été effectués depuis début cette date (27 en contrats à durée indéterminée et 4 en contrat d’apprentissage) et 60 autres seront réalisés d'ici fin 2008, en partenariat avec l'Agefiph.
"Tous les collaborateurs handicapés sont recrutés uniquement sur des critères de compétence. Ce partenariat permet également de mettre en place, dans l'ensemble de l'entreprise, des actions de sensibilisation et de formation, notamment auprès des responsables ressources humaines et des managers" explique-t-on chez Bouygues Construction qui rappelle que ETDE sous-traite, à hauteur de 100.000 euros, plusieurs activités au secteur protégé : reprographie, routage, recyclage, traiteur, espaces verts, conditionnement...
Pour inciter les entreprises à aller dans cette direction, signalons que l'Agefiph propose une "prime initiative emploi" aux entreprises qui embauchent des handicapés - chômeurs de longue durée, seniors etc. - en CDI ou en CDD de 12 mois minimum.

Jean-Philippe Defawe et Emmanuelle N'Haux

Lire aussi notre Dossier documentaire Accessibilité aux handicapés (Réservé aux abonnés)

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur