Emmanuelle Wargon passe à l'offensive sur le logement social
Ce 2 février 2021, Emmanuelle Wargon, a lancé un défi à tous les acteurs du logement social, organismes HLM, comme élus locaux.

Emmanuelle Wargon passe à l'offensive sur le logement social

Marie-Noëlle Frison |  le 02/02/2021  |  LogementLogement socialHLMEmmanuelle WargonLoi SRU

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Logement
Logement social
HLM
Emmanuelle Wargon
Loi SRU
Fondation Abbé Pierre
France
Valider

Interrogée ce 2 février 2021 à l'antenne de RMC/ BFM TV, la ministre du Logement Emmanuelle Wargon a dévoilé ses ambitions en matière de logement social et de lutte contre le mal logement : construction de 250 000 logements sociaux sur deux ans, prolongement de la loi SRU, extension de la garantie Visale, simplification du dispositif d'intermédiation locative sociale, organisation d'une nuit de la solidarité dans les plus grandes villes de France... 

« Nous avons construit 90 000 logements sociaux cette année en France (Ndlr : en 2020) : ce n’est pas assez, c’est moins que nos objectifs », a reconnu Emmanuelle Wargon, ce 2 février 2021 au micro de Jean-Jacques Bourdin, sur RMC et BFM TV.

Pour rattraper ce retard, la ministre du Logement propose de construire « 250 000 logements sociaux en deux ans » et lance « un défi » à tous les acteurs de la construction, organismes HLM, comme élus locaux. « Ce sont les maires qui donnent les permis de construire », a rappelé la ministre.

La construction de ces logements sera financée à hauteur de 1,5 milliard d’euros, « avec de l’argent de l’Etat, avec Action Logement, avec la Caisse des Dépôts », a précisé la Ministre.

"La loi SRU sera prolongée"

Interrogée sur la loi Solidarité et Renouvellement Urbain (SRU) qui arrive à échéance en 2025, Emmanuelle Wargon a confirmé que « la loi sera prolongée », comme l’a annoncé, le Premier Ministre Jean Castex, le 28 janvier, à Grigny (Essonne). « Il faut à la fois durcir les amendes pour les maires qui, manifestement, n’essayent même pas et, peut-être, aider et donner un peu de souplesse aux maires qui essayent et qui n’y arrivent pas », a indiqué la Ministre.

Extension de la garantie Visale à 6 millions de salariés

Tout en développant l’offre de logement, la ministre veut « faciliter l’accès de tous au marché du logement ». Pour en finir avec le « marché du logement à deux vitesses », dans lequel, « dès que vous avez un contrat court, dès que vous êtes indépendant et dès que vous êtes en période d’essai, vous n’arrivez jamais à louer un logement sur le marché privé », elle planche sur l’extension de la garantie Visale (dispositif de caution proposé par Action Logement) à tous les salariés qui gagnent moins de 1500 € nets par mois, soit 6 millions de salariés.

« Les partenaires sociaux sont en train d’en discuter. La décision sera annoncée jeudi (Ndlr : le 4 février 2021) ». En outre, Emmanuelle Wargon a en projet de permettre aux propriétaires bailleurs qui souscrivent à une assurance privée de louer à des locataires bénéficiant de la garantie Visale, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. «C’est un blocage administratif stupide que nous allons lever cette année », a-t-elle asséné.

Intermédiation locative sociale et nuit de la solidarité

Pour lutter contre le mal logement, elle compte simplifier le dispositif d’intermédiation locative sociale qui permet de défiscaliser à condition de louer un logement à un ménage en difficultés par l’intermédiaire d’une association. « C’est un dispositif très peu connu, très peu utilisé, qui ne concerne que quelques dizaines de milliers de logements. Je voudrais le rendre plus visible et plus simple ».

Enfin, la ministre réfléchit à l’organisation d’une « nuit de la solidarité nationale, pour permettre aux Français, d’aller à la rencontre des sans abris et pour connaître le nombre de personnes qui dorment à la rue. On a du mal à le savoir. C’est probablement entre 10 et 20 000 personnes. Ca reste beaucoup, ça reste trop et c’est ce comptage qu’il faut effectuer tous ensemble.

« J’ai écrit aux maires des vingt plus grandes villes de France pour leur proposer cela. J’ai déjà une dizaine de réponses positives : Bordeaux, Toulouse, Marseille, Strasbourg, Nancy, Saint-Etienne, Grenoble. J’attends la réponse de la maire de Paris. J’espère qu’elle ne fera pas cavalier seul car il s’agit d’une initiative citoyenne qui doit être collective".


Un tiers des Français ont des inquiétudes liées au logement

Le sondage IPSOS pour la Fondation Abbé Pierre* « Perception du mal-logement, quel impact de la crise du Covid-19 sur le logement ? » révèle que la situation financière d'un tiers des Français (32 %) s'est dégradée depuis le début de la crise sanitaire. Cette dégradation affecte davantage les personnes déjà les plus fragiles (43 % des 18-24 ans, 55 % des allocataires APL notamment). 14 % des Français ont notamment eu des difficultés liées au logement (paiement des loyers, dégradation du logement) en 2020 et 29 % des Français expriment des craintes liées au logement pour cette nouvelle année.

Les jeunes sont particulièrement touchés par cette crise : ils ont été plus de 20 % à éprouver des difficultés à payer leur loyer et 12 % à voir leurs conditions de logement se dégrader (contre 7 % en moyenne). Plus d'un tiers d'entre eux (35 %) craint de ne pouvoir faire face à ses dépenses de logement en 2021.

À l'occasion de la présentation de son 26ème rapport sur l'Etat du mal-logement, la Fondation Abbé Pierre tire la sonnette d'alarme sur la précarisation croissante de la population française et la « bombe à retardement » que représentent les difficultés liées au logement pour les années à venir. Elle appelle de ses voeux une véritable politique structurelle dotée de moyens conséquents pour que, malgré la crise, personne ne soit laissé sur le bord de la route.

* Sondage réalisé du 14 au 15 janvier 2021, sur un échantillon de 1000 personnes.

Commentaires

Emmanuelle Wargon passe à l'offensive sur le logement social

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil