Emmanuelle Cosse défend le RGE
Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l'Habitat durable - © © Bruno Levy / Le Moniteur

Emmanuelle Cosse défend le RGE

Adrien Pouthier |  le 14/12/2016  |  ufcArtisansBâtimentEnvironnementEtat

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Logement
ufc
Artisans
Bâtiment
Environnement
Etat
Performance énergétique
Santé
Energie
Technique
Valider

Invitée à conclure une table ronde lors du premier Atelier national des initiatives locales pour la rénovation énergétique, la ministre du Logement est revenue sur l'enquête polémique d'UFC-Que Choisir sur les artisans "reconnus garant de l'environnement" et la rénovation énergétique. Elle a appelé à "se rebeller" contre la présentation négative systématique de la politique de rénovation et à éviter les généralisations.

Elle n'a pas cité de noms mais elle leur en veut. "Ils" ce sont ceux "qui ricanent", qui jouent l'air du "à quoi ça sert de fixer des objectifs si c'est pour ne pas les tenir".

Invitée à intervenir lors du premier Atelier national des initiatives locales pour la rénovation énergétique, la ministre du Logement, Emmanuelle Cosse avait donc un message à leur intention : oui, "elle tient à l'objectif de 500.000 logements rénovés énergétiquement chaque année à partir de 2017". Et même s'il reste des interrogations sur certains volets de la politique de rénovation - notamment sur le tiers-financement, interrogation qu'elle a demandé au président du Plan Bâtiment Durable, Philippe Pelletier de lever - les dispositifs mis en place doivent, Emmanuelle Cosse en est persuadée, permettre d'atteindre cet objectif.

"Se rebeller"

Parmi ces dispositifs, la ministre n'a pas oublié la mention RGE créée pour accompagner la montée en gamme de la filière. "Aujourd'hui, 72.000 entreprises sont RGE", s'est Emmanuelle Cosse. Qui a profité de cette occasion pour commenter l'enquête à charge d'UFC-Que Choisir sur les artisans RGE. "Je pense que ce n'est pas une bonne chose de tirer des conclusions définitives à partir d'un échantillon de 10 maisons et d'une cinquantaine d'entreprises sur 72.000. Il faut qu'on se rebelle contre cette manière de présenter les choses et les entreprises."

Et pour cela, la ministre du Logement compte sur le développement de plateformes territoriales de la rénovation, thématique justement au programme de l'un des ateliers de travail du jour.

Tout est bien qui finit bien !

Commentaires

Emmanuelle Cosse défend le RGE

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur