En direct

Emmanuelle Cosse assure qu'elle compte maintenir le dispositif Pinel
Emmanuelle Cosse, ministre du logement et de l'habitat durable - © Nicolas Kovarik/IP3 Nicolas Kovarik/IP3

Emmanuelle Cosse assure qu'elle compte maintenir le dispositif Pinel

Basile Delacorne d'AEF Habitat et Urbanisme |  le 04/04/2016  |  ImmobilierTechniqueBâtimentEtatMaison individuelle

Lors de la première convention de LCA-FFB, union des constructeurs de maisons individuelles, des promoteurs, et des aménageurs de la FFB, qui s'est tenue le 31 mars la ministre du Logement a assuré qu'elle maintiendrait le dispositif fiscal sur l'investissement locatif pour "soutenir" la reprise du secteur de la construction. Elle répondait ainsi aux inquiétudes de Patrick Vandromme, président de LCA-FFB qui la prévenait que "la dynamique est fragile et [que] tout changement de cap remettrait en cause la reprise".

L’année "2016 sera un bon cru" en termes de construction de logements, se réjouit Patrick Vandromme, président de LCA-FFB, lors de la première convention de cette union professionnelle, jeudi 31 mars 2016, partageant l’optimisme affiché par Jacques Chanut, président de la FFB, la veille. "Mais la dynamique est fragile et tout changement de cap remettrait en cause la reprise", prévient-il aussitôt.

Pour mémoire, LCA-FFB, structure née au 1er janvier dernier de la fusion de l’UMF et de l’UCI-FFB, a pour objectif de "rapprocher trois métiers de plus en plus complémentaires, notamment en zone urbaine", à savoir les constructeurs de maisons individuelles, les promoteurs, et les aménageurs, explique le président. "Nous devons travailler ensemble pour anticiper les évolutions de la société, et être incontournables sur la politique du logement." À ce titre, trois commissions ont été mises en place, reprenant les trois métiers, et une quatrième, "transversale", sera prochainement créée sur le thème de la rénovation de l’habitat. Les programmes de travail comprennent notamment le "toilettage de la loi de 1990 sur les contrats de construction de maisons individuelles", la "réduction des délais d’instruction des recours contre les autorisations d’urbanisme", et la "libération du foncier".

Pas de "yo-yo"

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, venue "saluer un nouveau partenaire de discussion", se félicite, elle aussi, que "la reprise [soit] là". Pour elle, "c’est le résultat du plan de relance" mis en œuvre depuis 2014 par le gouvernement. Elle entend "soutenir cette reprise", et tient à rassurer Patrick Vandromme : elle n’a pas l’intention de "faire le yo-yo " avec les dispositifs fiscaux comme le "Pinel". Rappelant les annonces récentes qu’elle a faites pour "libérer du foncier disponible" suite à la remise des rapports de Daniel Goldberg et Dominique Figeat, elle affirme que son "ambition pour les treize mois à venir" est de "favoriser un logement de qualité et abordable là où est le besoin".

Dans ce cadre, le chantier majeur de son ministère sera "la nouvelle réglementation environnementale du bâtiment", qui doit remplacer à horizon 2020 la RT 2012, explique-t-elle. Cette norme "devra encourager les matériaux bas-carbone", et sera "élaborée en concertation avec la FFB et toutes ses unions".

"Le refus systématique nous rendrait inaudible"

Le président de LCA-FFB, satisfait d’être invité à "participer à l’élaboration de la norme", fait savoir qu’il défendra une "conception réaliste", sans être dans "le refus systématique", qui rendrait l’organisation "inaudible". Avec la RT 2012, "nous sommes arrivés au bout des efforts acceptables en termes de consommation énergétique", prévient-il cependant.

Une position partagée par Patrick Leleu, vice-président en charge du métier de constructeur, qui rappelle que la réglementation 2020 "sera centrée sur la lutte contre le CO2, plutôt que la consommation d’énergie primaire". Ce qui implique de "regarder l’impact du bâtiment sur toute sa durée de vie", donc sa consommation d’énergie en phase d’exploitation, mais également les conséquences environnementales de sa construction et de sa démolition, "qui constituent 50 % de la production de gaz à effet de serre" totale du bâtiment.

Commentaires

Emmanuelle Cosse assure qu'elle compte maintenir le dispositif Pinel

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur