En direct

« Elogie, troisième bailleur social parisien »

Propos recueillis par Nathalie Moutarde |  le 24/05/2013  |  Collectivités localesParisFrance entière

PARIS -

Le 6 mai, la SGIM, SEM immobilière parisienne, est devenue Elogie et a transféré son siège administratif dans le XV e  arrondissement (1). Olivier Leblanc, son directeur général, revient sur ces changements.

Pourquoi ce nouveau nom et ces nouveaux locaux ?

Le 1 er janvier, la SGIM a absorbé la Semidep et ainsi intégré de nouveaux collaborateurs, dont une douzaine au siège, justifiant un changement de locaux. Nous avons profité de cette étape dans le développement de la société pour moderniser son nom, plus conforme à sa nouvelle identité.

Pourquoi cette fusion ?

La Semidep ne parvenait plus à remplir pleinement sa mission. La Ville de Paris, qui en était l’actionnaire principal non majoritaire, a proposé son rapprochement avec la SGIM, qu’elle détient à 75 %. La SGIM bénéficiait d’une expérience réussie avec la reprise, en 2009, des 2 000 logements de la SemPariSeine. Suite au rachat de la Semidep, Elogie compte 3 900 logements de plus. Elle en gère désormais 16 700, sociaux et intermédiaires, principalement intra-muros, contre 8 900 en 2006. Cette croissance externe la conforte comme 3 e  bailleur parisien, après Paris Habitat et la RIVP, et comme l’une des toutes premières SEM immobilières au plan national.

Quels sont vos projets ?

Nous visons une production de 350 à 500 logements sociaux par an d’ici à 2020, à la fois construction neuve et acquisition-amélioration. Et nous poursuivons la réhabilitation du parc existant en essayant de l’amener vers les objectifs du plan climat parisien. Nous avançons aussi sur la voie de la modernisation du fonctionnement de l’entreprise (dématérialisation, contrôle interne, RSE…) pour l’adapter à cette croissance.

Quel est l’intérêt du statut d’EPL pour un bailleur social ?

Comme le laisse entendre le sigle EPL, nous occupons une place particulière parmi les bailleurs sociaux, à la fois « entreprise » comme les ESH et « publique » comme les OPH. Très proche de la collectivité parisienne, avec laquelle nous travaillons de manière très étroite, nous bénéficions néanmoins d’un statut de société de droit privé qui nous donne souplesse et réactivité.

PHOTO - 725113.BR.jpg
PHOTO - 725113.BR.jpg

Commentaires

« Elogie, troisième bailleur social parisien »

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX